Gabon – Burkina : les Panthères se seraient fait écraser (0-3) pour une affaire de primes

Les Panthères du Gabon auraient levé le pied dimanche à Dubaï lors du match amical contre le Burkina Faso (0-3) pour exprimer leur mécontentement suite au non versement de leurs primes, révèlent plusieurs médias.

L’affaire qui troublait la quiétude dans la tanière a éclaté au grand jour à quelques heures du coup d’envoi du match de préparation contre le Burkina Faso. Les joueurs auraient voulu boycotter la rencontre. Ils n’ont pas vu la couleur de leurs primes de préparation.


Plusieurs sources indiquent que c’est le ministre des Sports, Franck Nguéma, qui a joué au sapeur-pompier pour éteindre le feu. Son intervention a été décisive. Mais les joueurs sont descendus sur le terrain le moral à terre.

Plusieurs joueurs s’interrogent pourquoi le Gabon s’est offert le luxe d’aller se préparer pour la CAN Cameroun 2022 aux Emirats arabes unies alors qu’il n’a rien prévu pour mettre à l’aise ses joueurs ?

Prochain et dernier match de préparation ce mardi contre la Mauritanie.

Selon leur plan de départ, après Dubaï, les Panthères devaient revenir à Libreville pour recevoir le drapeau national des mains du président Ali Bongo Ondimba avant de s’envoler pour le Cameroun où elles entament la compétition dès le 10 janvier contre les Comores.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.