Floués par leur ancien député, certains élus locaux démissionnaires à Mekambo ont réintégré le PSD

Six (06) des onze (11) élus locaux du département de la Zadié dont le Chef –lieu est Mekambo dans la province de l’Ogooué Ivindo (nord-est), ayant démissionné  du Parti social-démocrate (PSD, opposition) le 14 avril 2022, ont annoncé leur réadhésion dans la formation politique et remettent en cause cette démission collective dans laquelle ils auraient été trompé par Franck Bokamba Ndombi Atabi, lui aussi député démissionnaire dudit parti.

« Tous conseillers du PSD issus de l’élection locale de 2018, déclarons notre adhésion au Parti social-démocrate à l’issue de la démission  de l’honorable Bokamba Ndombi Atabi Franck de cette formation politique », peut-on lire dans la lettre d’adhésion au PSD écrit par ses anciens élus locaux dont Gabonactu.com a obtenu copie.

Ces anciens nouveaux militants du PSD sont notamment : Dominique Kassangoye, Godefroy Elangouma, Martial Djamboaka, Faustin Ingobouet, Alice Ignembi et Huguette Mahoungou.


« Nous avons bien réadhéré dans notre parti le PSD », a confirmé  Dominique Kassangoye,  joint par Gabonactu.com.

Ce retour de certains militants va manifestement ragaillardir Pierre Claver Maganga Moussavou, le leader de ce parti affaibli qui a connu ces derniers temps  des démissions en cascade. Deux députés, des élus locaux et autres militants  démissionnaires du PSD ont annoncé leur adhésion au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

L’opposant Maganga Moussavou avait accusé vertement  « le Président Ali Bongo qui veut coûte que coûte se maintenir au pouvoir malgré le fait qu’il n’est plus en capacité d’exercer le pouvoir, a entrepris  de me mener la guerre par ce que j’aurai eu l’outrecuidance  de me présenter comme candidat aux élections présidentielles de 2023 ».

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.