PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Estimant être lésés sur les mesures d’accompagnement liées au Covid-19, les habitants du PK6 expriment leur colère

Estimant être lésés sur les mesures d’accompagnement liées au Covid-19, les habitants du PK6 expriment leur colère

Le collectif des habitants du PK6 durant le sit-in le 17 avril à Libreville ©  Gabonactu.com

Les habitants du PK6, quartier à cheval entre le 3ème et 6ème arrondissement de Libreville, réunis au sein d’un collectif, ont exprimé vendredi à travers un sit-in organisé à proximité d’un poste de contrôle des militaires  érigé pour faire respecter le confinement, leur mécontentement pour n’avoir pas, disent-ils, obtenu les mesures d’accompagnement promises par le gouvernement pour aider les populations durant la période  de confinement total du Grand Libreville.

« Il n’y a que celui qui passe par une réalité pour mieux comprendre ce qu’elle est. Nous on vit au quotidien, on vit dans les Mapanes (bidonvilles), on vit la précarité au quotidien. Donc connaissant que parmi nous il y a des chargeurs, il y a des taximen, il y a des mamans qui font leurs petits commerces, il y a des mamans qui vendent leur 5 litres de Musungu (vin local),  mais que tout soit bloqué,  ces personnes là se trouvent sans moyens de subsistance, elles font comment ? », a fait savoir Rahandi Pavel, président du collectif des habitants du PK6.


Considérés eux aussi comme les personnes économiquement faibles,  les habitants du PK6 ont dénoncé leur marginalisation. Ils disent n’avoir pas été répertoriés par le chef du quartier, comme il est d’usage partout, pour espérer obtenir les aides y relatives.

« J’interpelle le gouvernement, si jamais son action est sincère,  il faudrait qu’elle prenne en compte les populations des PK », a-t-il lancé.

Le 14 avril courant, le ministre des Solidarités nationales, Prisca Koho Nlend,  a lancé une vaste opération de distribution des bons d’achats des produits alimentaires dans les six arrondissements de Libreville et dans les villes voisines. Chaque bon d’achat a une valeur de 25 000 FCFA. Globalement, 60 000 personnes économiquement faibles sont concernées par cette action  sociale.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

3 Comments

  1. Igael KOMBILA KOMBILA

    Je lance un cri d’alerte au Chef de l’État Gabonais, son Excellence Ali BONGO ONDIMBA que nous populations des PK avions besoin des mesures d’accompagnement pendant ce confinement lié au covid-19. Nous qui vivons au jour le jour, qui avons des petits commerces et bien d’autres, nous sommes cloués face à cette situation. Nous espérons que le Chef de l’État et son gouvernement réagiront suite à ce cri d’alerte. Merci

    Reply
  2. Igael KOMBILA KOMBILA

    Je suis habitant du pk11 et depuis que le confinement a commencé nous n’avons reçu aucune mesure d’accompagnement. Il y a beaucoup de gabonais qui croupissent dans la misère mais fort est de constater que certains sont pris en charge et d’autres sont lésés. Que les autorités réagissant face aux cris des gabonais oubliés

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort