Dix prisonniers de Port-Gentil admis au BEPC 2022

Dix détenus de la Maison d’arrêt de Port-Gentil ont obtenu  le Brevet d’études du premier cycle (BEPC) session 2022 sur les 16 candidats présentés, soit un taux de réussite de 62,5%.

Le système carcéral gabonais se base depuis des années, essentiellement sur la réinsertion des détenus dans la société après leur libération. C’est la raison pour laquelle certains d’entre eux, ont la possibilité de passer des examens en prison.

Dans la province de l’Ogooué-Maritime en particulier, ils étaient en tout 1.866 candidats qui ont pris part à cet examen, et 16 d’entre eux étaient des détenus de la prison centrale de la capitale économique depuis un an pour la plupart, âgés entre 17 et 23 ans. Après plusieurs mois de cours intensifs en prison afin de les préparer, ils ont tous été fixés sur leur avenir ce lundi 20 juin dernier.


En effet, 10 d’entre eux ont obtenu avec brio leur sésame avec mention assez bien. C’est le cas par exemple de B.C.N qui a obtenu une moyenne de 15,26 nonobstant le fait qu’il soit en prison depuis un trimestre. Christ Francky A, a quant à lui eu 14,27 de moyenne tout comme Hervie R.M qui a lui également reçue une note de 14.00.

Selon la liste nominative des admis au BEPC session 2022 de la prison centrale de Port-Gentil, la note la plus faible est de 10.00 obtenu par Didier N.E. Un sentiment de satisfaction pour la direction carcérale de Port-Gentil qui voit en ces résultats reluisants, une réelle volonté des détenus de sortir de là avec les rudiments nécessaires et les documents leur permettant de se réinsérer facilement, tout ceci grâce au soutien des professeurs bénévoles des lycées et collèges de la ville du sable qui ont donné de leur temps et de leur savoir.

« C’est un sentiment de satisfaction pour moi et pour eux. Je suis content car malgré le fait qu’ils soient incarcérés, beaucoup d’entre eux ont le profond désir de continuer leurs études. Et nous ferions tout pour les accompagner », a promis un officier supérieur de la prison de Port-Gentil.

L’unité carcérale ambitionne aussi soutenir l’année prochaine les prisonniers qui voudront bien passer leurs examens de CEP, BEPC et  BAC. Il faut dire que le nombre de candidats cette année a triplé. À cet effet, la prison centrale de Port-Gentil souhaite que les futurs candidats aient pour centre d’examen, leur milieu carcéral pour plus de sécurité et pour éviter toute stigmatisation.

Vincent Ronazinault


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.