Didjob Divungui Di Ndinge rentre dans l’opposition

Didjob Divungui Di Ndinge durant sa déclaration@gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’ancien vice-président de la République (1997-2009), Didjob Divungui Di Ndinge, a décidé samedi dans une déclaration de plus d’heure d’entrer dans l’opposition particulièrement dans le Front uni de l’opposition pour l’alternance dont l’un des chefs de fil est Jean Ping.


 

« Convaincu donc à ce jour que ces principes et ces valeurs ne seront jamais trahis par le Front, j’ai ici et maintenant décidé sur l’honneur, devant Dieu, devant la nation et devant l’histoire d’inscrire mon combat à compter de ce jour dans le cadre des membres de l’opposition« , a particulièrement déclaré l’ancien premier collaborateur d’Omar Bongo Ondimba sous un tonner d’applaudissements.

 

L’ex vice-président de la République a dressé un portrait assassin du Gabon sous Omar Bongo Ondimba dont la gestion était fondée sur la prédation, les brimades, la vexation, les intrigues et les frustrations.

 

L’homme n’a pas aussi une analyse reluisante de la gestion du pays par Ali Bongo Ondimba qu’il a accusé d’être arrogant, méprisant, pilleur des richesses publiques et adepte des effets d’annonce.

Didjob Divungui Di Ndinge  au milieu de ses nouveaux amis politiques@gabonactu.com
Didjob Divungui Di Ndinge au milieu de ses nouveaux amis politiques@gabonactu.com

En 2009, estimant que son parti, l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE) avait refusé de soutenir la candidature d’Ali Bongo Ondimba, alors investi par la majorité présidentielle à laquelle appartenait l’ADERE.

Didjob Divungui Di Ndinge a aussi annoncé son retrait de la vie publique préférant se consacrer à la culture du riz. Son parti est alors entré dans un coma assez profond. Et comme si cela ne suffisait pas, Dieudonné Pambo, le successeur de Didjob est décédé. La machine continue à végéter.

Ce samedi, Florentin Moussavou, un des cadres du parti pourrait être investi à la tête du parti lors d’un congrès prévu à Port-Gentil. Une manœuvre que dénoncent les partisans de Didjob.

Né le 5 mai 1946, Divungi Di Ndinge devint le secrétaire général de l’ADERE en 1993. Il était le candidat du parti pendant les élections présidentielles de décembre 1993 et à l’élection, il obtint 2,2 % des votes. Il fut nommé vice-président de la République en mai 1997. Dans son rôle de vice-président, il assiste le président Bongo, mais il n’est pas le successeur constitutionnel à la présidence.

Après la réélection d’Omar Bongo aux élections présidentielles de décembre 1998, il a démissionné selon les exigences de la Constitution, mais retrouva ses fonctions le 23 janvier 1999, après que Bongo fut réélu pour un nouveau mandat. Didjob Di Ndinge fut aussi renommé vice-président par Bongo en janvier 2006, à la suite des élections présidentielles de décembre 2005.

Martin Safou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.