Détournement des fonds : le ROLBG exige la démission de Mme Mborantsuo

George Mpaga (micro) @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le Président exécutif national  du ROLBG et membre de la coordination de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption, Georges Mpaga en séjour en France exige la démission du président de la Cour constitutionnelle gabonaise, Marie Madeleine Mborantsuo, mis en examen en France pour détournement des biens publics.
 
Le ROLBG demande en outre au procureur de la République d’interpeller Mme Mborantsuo.
 
Marie-Madeleine Mborantsouo, puissante président de la Cour constitutionnelle gabonaise  est mise en examen en France pour soustraction et détournements de biens publics en bande organisée et blanchiment et recel de détournements de biens publics. Elle détiendrait en France et dans le monde un patrimoine et des sommes qui sont sans commune mesure avec les émoluments classiques d’un président de cour constitutionnelle.
 
Dans une interview à Radio France internationale (RFI), le premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet a regretté ces poursuites et demandé à la justice française de se consacrer sur ce qui se passe en France.
 
« Mme Mborantsuo est présumée innocente, nous attendons le verdict de la justice française », a pour sa part soutenu vendredi à Libreville l’ancien Premier ministre gabonais, Jean Eyeghe Ndong, un grand soutien de Jean Ping.


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.