Des triplés en danger de mort à Port-Gentil s’ils ne sont pas évacués d’urgence à Libreville

Des triplés (toutes des filles) nés prématurés à l’hôpital de N’tchéngué à Port-Gentil risquent de mourir s’ils ne sont pas évacuer d’urgence à Libreville, selon des informations recueillis auprès de la famille.

Nés le 23 juin dernier au bout de 28 semaines de grossesse, soit sept mois, ces triplés ont le statut de Grands prématurés. Ils ont un poids compris entre 900 et 1 000 g.


La capacité de prise en charge de l’hôpital régional de N’tchéngué, est très limitée. La structure dispose bien évidemment d’un plateau technique mais vu la situation préoccupante de ces nourrissons, une évacuation urgente est nécessaire. Les parents des bébés seraient économiquement faibles.

Lindsay Matsanga Nziengui appelle à l’aide  © Gabonactu.com

« J‘appelle l’État à l’aide. Monsieur le Président de la République Ali Bongo Ondimba et maman Sylvia ayez pitié de mes bébés. Mes enfants ont besoin d’aide svp pour leur évacuation illico presto sur Libreville. Ce sont des prématurées. Je vous en supplie ! », a lancé Lindsay Matsanga Nziengui, 27 ans, la maman des bébés en détresse.

Selon une source proche du dossier, il faut une somme de 4 millions de FCFA pour le transfert des enfants par hélicoptère sur Libreville au plus tard lundi. Pour l’instant, l’hôpital de N’tchengué maintient les bébés en vie en veillant sur les volets cardiorespiratoire et thermique. Une légère amélioration est constatée par l’équipe médicale au chevet de ces petits anges.

Lindsay Matsanga Nziengui est joignable au 074222997.

Vincent Ranozinault


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.