Ali Bongo Ondimba inaugure ses contacts directs avec sa population par Makokou du 20 au 21 avril

Ali Bongo le 18 septembre 2018 à Makokou © Gabonactu.com

Pressé par ses partisans de se porter candidat à un 3ème mandat lors de l’élection présidentielle de 2023, le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba a décidé de descendre sur le terrain pour aller personnellement tâter le pouls, chose qu’il n’a plus fait depuis son Accident vasculaire cérébral (AVC) en octobre 2018.


Selon des cadres de l’Ogooué Ivindo réunis à Libreville, le président gabonais se rendra à Makokou du 20 au 21 avril prochain.

Politiquement, l’Ogooué Ivindo a beaucoup apporté au président gabonais lors de la présidentielle de 2016. C’est l’une des provinces dans lesquelles Ali Bongo avait réalisé un meilleur score électoral. En retour il avait gracieusement récompensé les cadres de la province.

Emmanuel Issozé Ngondet (décédé le 11 juin 2020) fut promu Premier ministre au sortir du scrutin de 2016. Noël Nelson M’Essone, chef de protocole du président de la République alors qu’Alain Claude Bilie By Nze occupait les fonctions de ministre d’Etat, ministre de la Communication avec une très forte influence au sommet de l’Etat du fait de sa très grande proximité avec le numéro un gabonais.

Tronçon Ovan-Makokou © DR
Tronçon Ovan-Makokou © DR

Malgré ces promotions, les ogivins attendent toujours d’Ali Bongo ou de l’Etat gabonais la poursuite du chantier de la route Ovan – Makokou brutalement arrêté et abandonné en 2016. Devenue une véritable piste d’éléphants, du fait des bourbiers parfois infranchissables en saison de pluies, ce tronçon long d’environ 97 km fait de Makokou l’unique des 9 capitales provinciales du Gabon sans voie d’accès praticable en toute saison.

Durant son premier septennat (2009-2016), Ali Bongo avait construit, au grand bonheur des ogivins, le tronçon Lalara-Koumameyong-Ovan (116 km). C’est l’unique axe routier modernisé de cette province riche en minerai de fer, bois et ressources fauniques.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.