Ali Bongo convoqué au tribunal  de Libreville le 21 janvier 2022

Le Président Ali Bongo Ondimba © CP

Le Chef de l’État Ali Bongo, représenté par ses avocats, Mes Minko-Mi-Ndong et Bhongo Mavoungou, est attendu devant la Cour de cassation le 21 janvier prochain, dans l’affaire qui l’oppose à «Appel à agir», un collectif n’ayant pas cessé d’émettre des doutes quant à ses aptitudes à continuer de diriger le pays après son accident vasculaire cérébral (AVC) survenu le 24 octobre 2018.

Selon notre confrère Gabonreview, Me Guy Christian Meye M’Ekomie, greffier en chef de la Cour de cassation, a deux ans après la saga judiciaire de l’affaire,  adressé le 17 janvier un avis d’audience dans le cadre de l’assemblée plénière prévue le 21 janvier à 10 heures, à Libreville.


Quelques mois après l’AVC d’Ali Bongo, le collectif «Appel à agir», composé de 10 membres issus des partis de l’opposition et de la société civile, avait souhaité qu’une expertise médicale sur les aptitudes du Chef de l’État soit effectuée. L’initiative visait à évaluer les capacités physiques et cognitives du président de la République en raison de la sensibilité de sa fonction.

Mais après plusieurs mois de rebondissements, la Cour de cassation avait fini par clore l’affaire le 8 juillet 2020 en annulant et cassant la décision rendue par la Cour d’appel le 12 août 2019, qui ouvrait ainsi la possibilité d’assigner le Chef de l’État devant une juridiction de droit commun.

Source : Gabonreview


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.