L’église catholique dit non à la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon

Mgr Jean Patrick Iba Bâ durant son de presse le 25 juin à Libreville ©  Facebook JCN

L’archevêque de Libreville, Monseigneur Jean Patrick Iba Bâ a dans un point de presse tenu jeudi au sein de la paroisse Sainte Marie de Libreville, condamné avec la dernière énergie la  dépénalisation de l’homosexualité, laquelle constitue dit-il une aberration pour le Gabon.

« Ce vote, en contradiction avec la majorité des Gabonais, pourrait non seulement entrainer des consciences fragiles à assumer des comportements déviants mais également exposer les homosexuels à des réactions hostiles », s’est indigné Mgr Iba Bâ condamnant au passage cette pratique qui ne cadre pas avec les us et coutumes du pays.
Il a par ailleurs invité, « les plus hautes Autorités de la République, à prendre leur responsabilité, pour que nos Institutions se réconcilient avec le peuple gabonais ».
Le 23 juin courant, l’assemblée nationale a voté un projet de loi controversé  relatif à la  dépénalisation de l’homosexualité au Gabon. Le texte qui a été transmis au sénat pour amendement et adoption ou non, a suscité des vives réactions dans l’opinion.
Un groupe de la société civile a manifesté  mardi devant le palais de la chambre haute du parlement  pour protester contre cette loi. La manifestation a été dispersée par la police. Certains manifestants ont été arrêtés puis relâchés quelques heures après.
Le patron de l’Eglise catholique au Gabon a marqué son refus au « nom de la sagesse de nos ancêtres, au nom de notre Constitution, au nom de la considération que nous avons pour la Famille et au nom de notre foi chrétienne ».


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.