Des tunisiens envisagent d’élever le poulet de chair pour limiter l’importation de volaille surgelée au Gabon

La Société moderne d’élevage de Tunisie, spécialisée dans la production de poulet de chair a récemment effectué une prospection au Gabon en vue d’implanter une ferme d’élevage de poulet de chair destiné au marché local, a annoncé l’Agence gabonaise de presse (AGPGABON).

Le mardi 11 janvier dernier une délégation de la société a rencontré l’Agence nationale de Promotion des investissements du Gabon (ANPI-Gabon) pour s’informer sur les démarches administratives et les conditions d’investissements au Gabon.


« Cette visite a pour objectif d’identifier les conditions administratives et les facilités d’investissements en vue de leur installation au Gabon. Rappelons que la Société moderne d’élevage est leader dans la production de poulets de chair en Tunisie avec une production de 50 000 poulets de chair par mois », a indiqué le DG de l’ANPI-Gabon Ghislain Moandza Mboma.

En 2015, une étude menée par la direction générale de l’économie avait montré que le Gabon a dépensé plus de 200 milliards de F CFA pour l’importation des denrées alimentaires d’origine animale. Plus de 50% de produits importés concernait les produits avicoles. En 2017, 150 000 tonnes de viande de volailles ont été importées.

L’installation prochaine de la Société moderne d’élevage de Tunisie serait une aubaine pour le Gabon de réduire au tiers le volume des importations de la viande des volailles.

Surnommée la Star du congélateur, le poulet surgelé est l’aliment omniprésent dans les congélateurs et les assiettes des gabonais. La production locale est totalement embryonnaire. Les éleveurs déplorent le coût très élevé des aliments de bétail.

Dans les années 90 le Gabon avait tenté avec succès l’élevage industriel du poulet de chair à Boumango dans le Haut Ogooué. L’éloignement du centre de production du marché de Libreville (environ 700 km) avait provoqué la faillite de la SIAB qui produisait le Boumangrain.

Marie Dorothée


2 thoughts on “Des tunisiens envisagent d’élever le poulet de chair pour limiter l’importation de volaille surgelée au Gabon

  1. Aidez nous, nous mêmes nous allons élever les poulets de chairs… on a besoin des tunisiens ailleurs; dans la santé par exemple…

    1. C’est affaire là doit cesser. Les nationaux sont là et ont de l’expertise et l’expérience pour élever le poulet de chair au gabon, il faut l’état et les banques accompagnent les gabonais. Pourquoi se doit être toujours des étrangers qui doivent venir faire les affaires au gabon ? Il faut arrêter avec votre merde de vendre le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.