Zéro faute pour Paulette Missambo dans le Haut Ogooué et l’Ogooué Lolo

Paulette Missambo, candidate à la succession de Zacharie Myboto à la présidence de l’Union nationale (UN, opposition), vient de boucler deux jours de campagne électorale dans les provinces voisines du Haut-Ogooué et l’Ogooué Lolo (sud-est du Gabon).

Paulette Missambo et son puissant état-major ont visité Franceville, Moanda, Mounana, Koulamoutou et Lastoursville.


Dans toutes ces localités, les militants étaient heureux de voir autour de la candidate, Casimir Oye Mba (Vice-président sortant de l’Union Nationale qui ne postule pas au renouvellement de son mandat),  le Dr Minault Maxime Zima Ebéyard (Secrétaire Exécutif en course pour être reconduit), Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Marie-Agnès Koumba, Eric Gaël Myboto, Sosthène Nguema Nguema, Sergine Ndong Oyono et de Serge Zeng Ango, tous candidats sur la liste qu’elle conduit.

Paulette Missambo a expliqué son projet et ses ambitions à la tête de l’Union nationale. Elle souhaite notamment rendre le pouvoir aux militants qui vont participer de manière plus effective et plus active à la vie du parti.

Elle veut aussi renforcer le pouvoir des coordinations. Ce sont par exemple les coordinations qui vont désigner les candidats du parti aux élections de portée nationale, rompant ainsi avec la tradition des cooptations imposées depuis le directoire.

Paulette Missambo rêve également de mieux intégrer les femmes et les jeunes dans le fonctionnement, l’élaboration des projets et le fonctionnement quotidien du parti.

Ces deux catégories de militants se verront ainsi dédiées deux secrétariats exécutifs adjoints pour concevoir, recueillir et élaborer leurs stratégies.

Chaque rencontre était une fête en honneur de celle qui a été l’une des principales figures politiques féminine du Gabon sous Omar Bongo Ondimba.

« Dans son fief politique de Lastourville, la fête fut belle », a commenté un membre de la délégation.

La date du prochain congrès consacré à l’élection du président de l’Union nationale n’est pas encore connue. Paulette Missambo a pour adversaire, Paul Marie Gondjout, lui aussi candidat à la succession de Zacharie Myboto dont le mandat a pris fin en mars 2020.

La rude bataille entre ces deux candidats pour accéder à la présidence d’un parti est une grande première au Gabon.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.