Un libanais débarque avec un bulldozer et démolie un jardin d’enfants municipal à Libreville

Ecole maternelle municipale de lalala détruit alors que les élèves sont en vacances © Gabonactu.com

Un homme d’affaires libanais dont le nom n’a pas été révélé a débarqué mercredi à Lalala dans le 5ème arrondissement avec un bulldozer et commencé à démolir un jardin d’enfants municipal construit il y a près d’un demie siècle, ont rapporté des témoins.


Le libanais a mené son opération sous la protection d’une cohorte de policiers. Selon des témoignages recueillis par Gabonactu.com, l’homme d’affaires aurait brandit un titre foncier datant de 2019 alors que l’école existe depuis plus de 40 ans.  

Outre le titre foncier, le libanais avait en sa possession une décision de justice. Le jardin détruit est situé à côté de la célèbre école publique de Lalala qui a formé plusieurs cadres gabonais.

 « Cela nous intrigues, nous sommes tous suspendus à cette décision inique qui va à l’encontre même du principe de formation de la jeunesse, au moment où l’Etat à des difficultés pour scolariser tous les élèves », a confié à Gabonactu.com, un natif de Lalala, très remonté.

Informé de la situation, le Maire par intérim de Libreville, Serge Williams Akassaga Okinda se serait rendu sur le lieu accompagné du Maire du 5ème arrondissement Chadi Moukarim. Selon les réseaux sociaux, quelques échauffourées auraient eu lieu. Le maire de l’arrondissement Chadi Moukarim aurait été molesté par les policiers commis à l’opération de démolition de l’école. Il serait conduit à la polyclinique El Rapha pour des soins d’urgence. La rédaction de Gabonactu.com poursuit les vérifications de cette dernière information.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.