Catégories
Santé Social

Vincent de Paul Massassa parraine la campagne Octobre Rose à Franceville

Les femmes de Franceville en attente de dépistage des cancers féminins © D.R

Sous le parrainage de Vincent de Paul Massassa, cadre et fils de la commune de Franceville, chef-lieu de la province du Chaut Ogooué (sud-est), une importante délégation composée  des fils et filles du cru ont dans le cadre de la campagne ‘’Octobre Rose’’ dédiée à la lutte contre les cancers féminins (cancer du sein et du col de l’utérus), a procédé à la sensibilisation et au dépistage desdits cancers dans le 3ème et 4ème arrondissement de la ville.

Les dépistages ont débuté au dispensaire du quartier la Carrière sous le bienveillant regard de Madame le Maire du 3ème arrondissement, Elodie Diane Foufoue ep Sandjoh qui était accompagnée de son adjointe, Mme Hardy Mamadou.

Une femme édifiée par un spécialiste avant son dépistage © D.R
Une femme édifiée par un spécialiste avant son dépistage © D.R

L’action vient en appui à celle initiée par le Ministère de la Santé sur l’ensemble du territoire national, en collaboration avec la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO) pour la Famille qui a impulsé cette dynamique d’octobre rose au Gabon depuis 2013.

À la suite de ce dépistage au dispensaire de la Carrière, la délégation mandatée par Vincent de Paul MASSASSA s’est rendue à la prison centrale de Franceville où des kits de santé ont été offerts aux femmes incarcérées.  Ces kits étaient composés essentiellement de savonnettes, de serviettes hygiéniques, de papiers hygiéniques, de bavettes, de gel hydroalcoolique et de tee-shirts.

S’en est suivi le dépistage de ces femmes incarcérées ainsi que du personnel féminin de ce centre pénitencier, par les médecins du Centre Hospitalier Régional Amissa Bongo (CHRAB).

La délégation mandatée par Vincent de Paul Massassa dans le cadre de la campagne Octobre Rose  n’était pas de tout repos à Franceville © D.R
La délégation mandatée par Vincent de Paul Massassa dans le cadre de la campagne Octobre Rose n’était pas de tout repos à Franceville © D.R

Cette descente sur le terrain a été clôturée par une caravane, conduite par le Maire du 4ème arrondissement, Abdul Youma, auprès des huit chefs de quartiers de sa circonscription à qui ont été remis des kits scolaires pour les jeunes mères scolarisées.

Durant cette opération à forte tonalité sociale, la délégation mandatée par Vincent de Paul Massassa a rencontré, Denis Tsanga, Norbert Mouyabi, Elodie Foufoue et Abdul Youma, respectivement, gouverneur de la province, 1er Maire adjoint de la commune de Franceville, maires du 3ème et du 4ème arrondissement. Elle a échangé également avec Lambert Nzué, Directeur de la prison centrale de Franceville et le Dr Moussa Togola du CHRAB.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Politique

Législatives 2018 : Norbert Mouyabi se lance dans la course au 4e arrondissement de Franceville

Norbert Mouyabi Mouyos, prétendant au siège du 4e arrondissement de Franceville@DR

Libreville, 28 juillet (Gabonactu.com) – Norbert Mouyabi, militant de longue date du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 50 ans), ancien conseiller municipal et ancien cadre du célèbre centre de recherches de Franceville a dévoilé, la semaine dernière, son intention de briguer le poste de député à l’Assemblée nationale pour le compte du 4e arrondissement de Franceville, en remplacement de Jean Pierre Oyiba, dernier occupant du siège.

 

Selon Norbert Mouyabi, Cette circonscription a besoin d’un homme de combats, de convictions dans les idées et les valeurs républicaines du PDG. Et, c’est là l’énergie que chacun lui connait localement.

« Nous devons donner l’envie à nos électeurs de croire que notre politique peut changer le destin du Gabon », a-t-il indiqué, confiant, avant d’ajouter qu’il est prêt à s’engager dans le combat qui leur attend et à se battre pour défendre leur programme et leurs valeurs à côté des plus hautes autorités du parti.

La soixantaine révolue, Norbert Mouyabi dit Mouyos est un natif de Franceville. Militant du PDG depuis 1972, il est passé par toutes les étapes ; UJPDG, comité central, conseil national, protocole et distinctions honorifiques.

« Au cours de toutes ces années de militantisme, j’ai pu mesurer l’investissement que nécessite l’engagement politique auprès des citoyens, et les devoirs qu’il impose », a confié Norbert Mouyabi Mouyos.

Plusieurs fois reportées, les élections législatives pourraient se tenir avant le mois de décembre, rapportent plusieurs sources.

 

Les bousculades au sein de la Haute autorité de la Communication pourraient être révélatrices dans ce sens, indique-t-on.

 

 

Précieux Koumba

 

 

 

 

Suivez nous et Aimez nos pages