Catégories
Religion

Jean Ping bondit sur le mécontentement des religieux et leur apporte son soutien

Jean Ping qui se présente toujours comme le président élu en 2016 au Gabon a, dans une déclaration mercredi soir dont une copie a été envoyée à la rédaction de Gabonactu.com, apporté son soutien aux leaders religieux dans le « bras de fer » qui les oppose à l’Etat au sujet des conditions de réouverture des églises fermées depuis mars suite à la pandémie du Covid-19.

« Chers compatriotes, soyez assurés de mon soutien », a lâché Jean Ping avant d’ajouter plus longuement : « j’exprime solennellement mon plein soutien à leur volonté de dénoncer et de surmonter ouvertement, la peur qui n’est rien d’autre qu’un artifice du régime pour s’imposer à un peuple qu’il ne peut plus gouverner dans le respect des principes de la République ».

.

Le 16 octobre, le gouvernement a annoncé la réouverture des églises sous certaines conditions que boudent les leaders religieux et leurs fidèles.

Les leaders religieux veulent rouvrir leurs lieux de culte le 25 novembre après avoir patienté durant 7 mois. Le gouvernement a choisi la date du 30 octobre en précisant que les églises seront ouvertes uniquement le dimanche et les mosquées le vendredi. Ce qui renvoi la reprise des cultes le week-end du 6 au 8 novembre.

Le gouvernement exige un test Covid négatif à chaque fidèle qui doit laisser ses coordonnées avant d’entrer dans le culte. Les offrandes, la communion et les embrassades sont interdites…. Bref un ensemble de restrictions pressenties comme une immixtion de l’Etat dans le fonctionnement des églises et mosquées.

« En toute légitimité, il me revient de rappeler que la liberté de culte est un droit fondamental. Comme telle, elle est consacrée par notre Constitution, parmi les droits fondamentaux », a rappelé Jean Ping.

Mardi, l’Archevêque de Libreville, Monseigneur Jean Patrick Ibaba s’est rendu au cabinet du ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha pour lui exprimer le ressenti de ses fidèles.

Le ministre Matha a promis recevoir cette semaine d’autres leaders religieux probablement pour décrisper la situation.

Camille Boussoughou

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Non classé

Gabon : des leaders religieux demandent la réouverture des lieux de culte fermés à cause du Covid-19

Le révérend Louis Mbadinga, lisant la déclaration de la FLAME le 10 juin à Libreville © Capture d’écran Facebook

Le président  et porte-parole de la  Fédération libre des assemblées et  ministères évangéliques (FLAME), révérend Louis Mbadinga,  a dans une déclaration demandé  au gouvernement la réouverture des  lieux de culte  fermés depuis le 13 mars dernier pour freiner la propagation du Coronavirus.

« Eu égard à cette situation incompréhensible et pour nous complètement injustifiée,  la Fédération libre des assemblées et  ministères évangéliques  demande au gouvernement la réouverture de tous les lieux de culte sur l’ensemble du territoire national à l’instar des autres Etats qui quoi que plus touchés  que notre pays ont déjà procédé aux même mesures », a lancé le révérend Mbadinga, leader de l’Eglise : « Centre mondial Schekina ».

Ces leaders des églises pentecôtistes et charismatiques de réveil,  ont dans leur déclaration, dénoncé la loi de deux poids deux mesures appliquée par le gouvernement qui discrimine d’autres secteurs activités. Ils ont pris pour preuve  la tenue des conseils municipaux et les sessions parlementaires avec plus de 10 personnes, en violation flagrante disent-ils des mesures barrières.

« La FLAME vient marquer son étonnement voire son inquiétude sur cette confiscation de la liberté des lieux des  cultes en République Gabonaise », a-t-il souligné.

Les pasteurs ont proposé durant leurs offices religieux le respect des mesures barrières à savoir le port obligatoire du masque, le levage régulier des mains, la distanciation physique et autres.

Le dernier bilan des personnes contaminées au  Gabon fait état de 3 294 cas positifs  dont 956 guérisons  et 21 décès.

Sydney IVEMBI

Suivez nous et Aimez nos pages