Catégories
Economie Environnement

Les champs Ezanga de Maurel & Prom produiront -30% de pétrole en mars 2016

Photo @ archives DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La production des champs du CEPP (Contrat d’exploration et de partage de production) Ezanga opérés par Maurel & Prom produiront -30% de pétrole en mars 2016 suite à des travaux sur l’oléoduc d’évacuation du pétrole brut, a annoncé la compagnie dans un communiqué.

 

« L’opérateur de l’oléoduc Total Gabon a de nouveau entrepris des travaux de renforcement de la ligne d’évacuation 12” entre la station Coucal et la jonction avec l’oléoduc 18” », indique le communiqué.

 

« La réalisation de ces travaux ainsi que la constatation de montées en pression nécessitent une réduction contrainte de la pression de l’oléoduc. Maurel & Prom Gabon a dû en conséquence limiter, à partir de mi-mars 2016, la production de ses champs », avoue la compagnie.

 

« L’impact de ces mesures de limitation de pression devrait se traduire par une diminution de 30 % de la production moyenne opérée pendant le mois de mars 2016, l’opérateur anticipant la fin des travaux pour fin mars 2016 », précise le communiqué.

 

« A l’issue de ces opérations, la pression maximale de service de l’oléoduc devrait être rétablie à 85 bars, permettant une reprise normale de l’évacuation de la production », rassure Maurel & Prom.

 

La production des champs du CEPP Ezanga, opérés par Maurel & Prom, s’est élevée à  26 266 b/j, 28 345 b/j et 28 262 b/j respectivement en décembre 2015, janvier et février 2016, soit une moyenne de 27 610 b/j sur cette période.

 

Le niveau de production minimum requis, susceptible de constituer un cas de remboursement accéléré, et fixé à 27 500 b/j en moyenne sur la période 1er décembre 2015 – 29 février 2016, a donc été atteint.

 

Ce niveau de l’ordre de 28 000 b/j a été maintenu au début du mois de mars 2016, se réjouit la compagnie.

 

Maurel & Prom est l’une des principales compagnies pétrolières au Gabon. Le pétrole est la première source de devises au Gabon. Il supporte plus de 60% du budget de l’Etat. La chute actuelle des cours du baril de pétrole provoque une crise financière assez importante dans le pays.

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Afrique Economie Environnement

Le chiffre d’affaires de Total Gabon chute de 19% au 3ème trimestre 2015

 Une vue du siège social de Total Gabon à Libreville @ Gabontactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chiffre d’affaires de Total Gabon a connu une baisse de -19% au troisième trimestre 2015 passant de 195 millions de dollars (M$) à 46 M$ (-19%) par rapport au deuxième trimestre 2015 (241 M$), annonce la compagnie dans un communiqué.

 

Ce recul s’explique par la baisse du prix de vente des qualités de brut commercialisées par Total Gabon (-40 M$), des volumes vendus sur la période liés au planning des enlèvements (-12 M$) et des prestations fournies aux tiers (-1 M$), partiellement compensée par la hausse du négoce de pétrole brut pour le compte de tiers (+7 M$).

Au troisième trimestre 2015, les investissements s’élèvent à 55 M$. Beaucoup moins par rapport au 2ème trimestre 2015 durant lequel la compagnie a investi 72 millions de dollars.

Dans ce contexte difficile, le résultat net au troisième trimestre 2015 s’établit à -8 M$ contre 1 M$ au deuxième trimestre 2015 soit une diminution de 9 M$. Durant la période, le pétrole gabonais s’est vendu en moyenne à 45 dollars le baril.

La chute des revenus de Total Gabon est emblématique de la situation difficile que traverse le Gabon dont 80% des exportations concernent le pétrole. L’or noir supporte environ 60% du budget de l’Etat.

 

Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages