Sommet entre la Chine et l’Afrique sur le Covid-19

Le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba a pris part ce jour, par visioconférence, au Sommet Extraordinaire Afrique- Chine sur la solidarité contre le Covid-19, à l’initiative conjointe de la Chine, de l’Afrique du Sud, qui assure les fonctions de la Présidence de l’Union Africaine et du Sénégal, qui assure les fonctions de co-Présidence du COFAC avec la Chine.

Ce Sommet a vu la participation de plusieurs Chefs d’Etat africains et ceux des Communautés Économiques sous Régionales. Prenaient également part à ce Sommet, le Secrétaire Général des Nations Unies et le Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
Au cours de ces Travaux, le Président Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de Président de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), a salué l’initiative de ce Sommet dont l’objectif était pour les participants, d’afficher une solidarité et un engagement commun, dans la lutte contre la Covid 19.
Le Chef de l’Etat gabonais a loué les efforts entrepris à l’échelle continentale en vue de mobiliser des fonds auprès de la Communauté internationale et des institutions financières internationales pour soutenir la lutte contre cette pandémie.
C’est à ce titre, qu’il a présenté le plan régional de la CEEAC contre les défis socio- économiques, liés à la pandémie de la COVID-19, reposant sur trois axes principaux à savoir : le soutien à la gestion de la crise sanitaire ; le soutien à la gestion des implications économiques et la préservation de la sécurité alimentaire ; et le soutien à la préservation de la paix, de la sécurité et de la stabilité politique.
Tout en renouvelant ses remerciements aux autorités chinoises pour les dons de matériels médical offerts aux pays africains en général et au Gabon en particulier dans le cadre de cette pandémie, le Président de la République a exhorté ses Pairs à un élan de solidarité dans ce combat qui est in défi majeur pour toute l’humanité.
Il a par ailleurs, appelé les dirigeants africains à faire un plaidoyer auprès des institutions financières internationales pour une annulation de la dette africaine et un moratoire de celle ci, pour faire face aux conséquences de ce virus qui déstructure nos économies.
Rappelons que la Chine a toujours accordé une attention particulière aux relations d’amitié multiformes et de coopération avec l’Afrique, et s’est dit prête, de concert avec les pays africains amis, à bâtir, une Communauté de destin.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.