Santé d’Ali Bongo : Michel Ogandaga demande à ses compatriotes de n’accorder aucune attention aux fake news

Michel Ogandaga©DR

Libreville, 30 novembre (Gabonactu.com) – Un cadre du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis un demi-siècle) et proche du président Ali Bongo Ondimba, Michel Ogandaga de www.gabonemergent.org a demandé, à ses compatriotes, sur sa page Facebook, de n’accorder aucun intérêt aux fake news, mais à la seule version officielle.
 
« On gère un pays… et non des fake news ! », s’est lâché Michel Ogandaga.
 
Selon lui, la convalescence d’Ali Bongo a révélé « l’heure de gloire des ’’fake news’’ et autres théories du complot… »
 
Il poursuit sa publication en tirant sur Jean Ping, principal opposant au pouvoir d’Ali Bongo Ondimba et sa galaxie de la coalition pour la nouvelle république (CNR).
 
« Quotidiennement, on a droit au réveil funéraire d’opposants moutouki et autres clowns de services moyennant quelques miettes de ping €/CFA chinois. »
 
Et il assène le coup fatal : « Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnait. »
 
Le 24 octobre dernier à Riyad en Arabie Saoudite, Ali Bongo Ondimba a été atteint d’un « malaise », de « fatigue passagère due à une intense activité », de « fatigue sévère » puis de « vertiges persistants avec saignement. »
 
Depuis et en raison d’une communication dite officielle « soigneusement calculée » et parcimonieuse, les réseaux se sont lâchés. Chacun y est allé de son commentaire. Les fake news (informations controuvées, en français, ndlr) ont envahi l’univers gabonais et la confusion a atteint les esprits les moins avisés.
 


Précieux Koumba


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.