Risque très élevé de jeter Jean Remy Yama en prison après son audition ce mercredi au tribunal de Libreville

Jean Rémy Yama, leader de Dynamique Unitaire, le plus important conglomérat de syndicats du secteur public gabonais a été transféré depuis ce matin au tribunal de Libreville où il est présenté à un procureur de la République, a appris Gabonactu.com de source syndicale.

Le leader syndical a été arrêté dimanche alors qu’il s’apprêtait à monter dans un avion à destination du Sénégal pour des soins médicaux.


Jean Remy Yama a ensuite été conduit dans les locaux de la Direction Générale des Contre-Ingérences et de la Sécurité Militaire (DGCISM) plus connue sous l’appellation B2.

Il est poursuivi pour escroquerie dans l’affaire de la SCI Serpentin du nom d’une société immobilière créée par des universitaires dans le but de construire eux-mêmes des logements des enseignants sur un « ilot de 37 hectares » gracieusement offert aux universitaires à Angondjé (nord de Libreville) par l’ancien président gabonais, Omar Bongo Ondimba.

Une plainte avait été déposé contre lui par Thierry Blanchard Ekogho, enseignant à l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM).

Le plaignant réclame le remboursement de 40 millions de FCFA, une somme qu’il affirme avoir avancé en 2013, pour l’acquisition d’un duplex auprès de la SCI Serpentin.

Un procureur avait déjà placé cette affaire sans suite puis que la SCI Serpentin avait livré une maison inachevée d’une valeur estimée à 35 millions de FCFA.

Une source judiciaire proche du dossier a affirmé à la rédaction de Gabonactu.com que d’autres enseignants ont porté plainte contre Jean Remy Yama et que le classement sans suite n’éteint pas l’affaire.

« Nous savons que l’objectif est de l’envoyer en prison, nous avons obtenu des informations de source sûre », s’est désolé un membre de Dynamique unitaire qui suit l’affaire très au sérieux.

Me Fadi Imbong, l’avocat de Jean Remy Yama sans dénoncer un acharnement s’interroge pourquoi il fait l’objet de ces poursuites ?

« La SCI Serpentin a deux gérants statutaires pourquoi s’en prendre à Yama qui n’a pas personnellement encaissé les sommes en réclamées ? Au surplus il ne peut pas y avoir un abus de confiance ou une escroquerie à lui reprocher dès lors qu’il existe une procédure devant le juge civil. Il est de principe que celui qui a saisi le juge civil ne peut plus saisir le juge pénal et le Procureur le sait. Il avait classé cette affaire sans suite renvoyant les parties devant le juge civil ! » explique Me Fadi Imbong.

Antoine Relaxe


One thought on “Risque très élevé de jeter Jean Remy Yama en prison après son audition ce mercredi au tribunal de Libreville

  1. L’entité la plus corrompue du Gabon va t’elle lire le droit?
    JRY est une personne morale , est ce que c’est lui qui prend de l’argent pour la réalisation de ce projet,première question?
    Pourquoi saisir le juge pénal?
    Pourquoi les autres enseignants ne portent ils pas plainte à la société adjudicatrice des travaux?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.