Pénurie d’huile de table au Gabon : Olam plaide non coupable !

La société Olam palm Gabon, unique productrice industrielle d’huile de table au Gabon, a dans un communiqué décliné sa responsabilité suite à la pénurie d’huile doublée d’une augmentation des prix constatés depuis quelques semaines sur le marché gabonais.

« Olam Palm Gabon confirme qu’il n’y a pas eu de rupture dans sa production d’huile de table », peut-on lire dans le communiqué transmis à la presse. La société confirme au contraire que « les quantités produites sont en constante augmentation, avec une production qui a presque triplée depuis 2017 ».


« Les volumes produits sont supérieurs à la demande nationale estimée, et considérant que nous n’exportons pas l’huile de table et que les stocks sont disponibles, nous ne reconnaissons pas de pénurie », martèle la compagnie.

« Olam Palm Gabon souhaite également préciser que les prix de vente pratiqués à ce jour sont toujours inférieurs au prix homologué par la Direction Générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) fixé au producteur », conclu le texte.

Dans un communiqué mercredi, le ministère du commerce a annoncé qu’un stock de 23 000 tonnes d’huile de palme a été injecté à Lambaréné où la pénurie est sévèrement ressentie. Le gouvernement a promis un retour progressif de l’approvisionnement du marché national.

Après des investissements massifs dans le secteur du palmier à huile, le Gabon est en passe de devenir l’un des plus grands producteurs d’huile de palme en Afrique. Le groupe dispose actuellement de 3 usines de fabrication d’huile de palme (Kango, Lambaréné et Mouila).

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.