National foot : les joueurs veulent un accord avant la reprise du championnat

le président de l’association national des footballeurs professionnel (ANFPG), Rémy Ebanega a confié samedi à Gabonactu.com veulent à tout prix qu’un accord soit signé sur la dette, les salaires et les contrats des joueurs avant la reprise du championnat national prévue en septembre prochain.

Rémy Ebanega a indiqué que le championnat ne pourra pas reprendre sans qu’un accord ne soit trouvé sur la dette due aux joueurs. Il suggère un véritable accompagnement des footballeurs qui ont passé 16 mois sans salaire.


Le président de l’ANFPG s’exprimait après avoir suivi les conclusions des Assises du championnat national de football tenues dans la capitale du 10 au 22 mai.

Tout en se félicitant de la tenue de ces assises l’ancien international gabonais s’est dit sceptique sur l’application des résolutions prises.

Son association n’était pas invitée à cette rencontre dont le but était de faire l’autopsie du football gabonais très mal en point.

La rencontre voulue par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a notamment décidé de relancer le championnat national arrêté depuis mars 2019 et n’a jamais repris à cause de la pandémie du Covid 19, la poursuite de la professionnalisation du football gabonais, la transformation des clubs en société lucrative et le désengagement progressif du financement du championnat par l’Etat.  

Si le championnat démarre en septembre prochain, il est prévu 14 clubs en ligue 1 et 10 clubs en ligue 2. Dès l’année suivante, le nombre de clubs en ligue 1 sera réduit de 14 à 12. En seconde ligue, le nombre de clubs passera de 10 à 14. L’objectif sera d’élargir la base afin de donner un peu plus d’opportunités aux jeunes talents d’intégrer un club pour révéler leur talent.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.