Mairie de Libreville : Eugène Mba pourrait faire son come-back après sa démission ?

Le Maire démissionnaire de la commune de Libreville, Eugène Mba  qui assure l’expédition des affaires courantes jusqu’à élection du nouvel édile  prévue probablement le 17 juillet prochain, pourrait faire son come-back.

Selon certains bruits de couloirs persistants, l’éventualité sur la réhabilitation d’Eugène Mba à son prestigieux poste qu’il a quitté sans raison apparente est plus que probable. La Direction du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) aurait déjà actée sans détour sa candidature.

La notification relative à la démission du Maire de Libreville avait été présentée aux 147 conseillers municipaux le 17 juin dernier au cours d’une session du conseil municipal extraordinaire convoquée et présidée par la gouverneure de la province de l’Estuaire Marie Françoise Dikoumba. Cette démission surprenante pour l’opinion aurait été motivée par une forte suspicion de détournement des deniers publics.


En effet, des informations parues dans la presse et relayées sur les réseaux sociaux accusaient le Maire de Libreville d’avoir ordonné le décaissement d’une enveloppe de 338 millions de FCFA à Jeta Groupe, entreprise retenue dans le cadre du programme d’assainissement des bassins-versants de Libreville. D’après ces informations, le décaissement se serait effectué sans la constatation du service fait et l’attribution dudit marché se serait fait de gré à gré.

Des accusations jusqu’ici rejetées en bloc par Eugène Mba. Il dénonce une cabale ourdie contre lui pour ternir son image.  La cabale serait consécutive à la guerre des tranchées entre les clans du régime d’Ali Bongo. Mais l’ancien banquier reconnu comme sobre se dit serein. Il semble bénéficier encore de la confiance de sa formation politique qui l’avait d’abord porté à la tête de cette institution municipale le 29 décembre 2020, avec 98,73% des suffrages exprimés.

Camille Boussoughou


One thought on “Mairie de Libreville : Eugène Mba pourrait faire son come-back après sa démission ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.