PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Maganga Moussavou lâché par ses militants de Lébamba pour népotisme

Maganga Moussavou lâché par ses militants de Lébamba pour népotisme

Les mauvaises nouvelles se multiplient pour Pierre Claver Maganga Moussavou © Africanews

Libreville, 30 mai (Gabonactu.com) – Des élus locaux et plusieurs militants du Parti social-démocrate (PSD) de l’ex Vice-président de la République, Pierre Claver Maganga Moussavou ont annoncé jeudi leur démission collective pour rejoindre les Sociaux démocrates gabonais (SDG), un parti de la majorité présidentielle très proche de Brice Laccruche Alihanga, actuel Directeur de cabinet du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Tous les démissionnaires étaient membres du PSD dans le département de la Louétsi Wano (Lébamba).


Dans une déclaration rendue publique par Gabon 1ère (Télévision d’Etat), les démissionnaires soutiennent que les raisons de leur départ sont entre autres le « non respect des engagements du président du parti vis-à-vis des militants du département de la Louetsi wano (…) forte pratique du népotisme encouragée par la plus haute hiérarchie du parti, le projet de provincialisation du parti ne demeure qu’une vue d’esprit… ».

Environ 9 militants sont signataires de cette déclaration. Tous quittent en masse le parti de Maganga Moussavou lui-même limogé le 21 mai dernier par Ali Bongo Ondimba de ses fonctions de Vice-Président de la République.

Pélagie Minkoué, porte parole des démissionnaires annonce que ses amis et elle-même adhèrent au parti SDG pour y apporté leur expérience politique et assurer l’ancrage de ce jeune parti au sein du département de la Louetsi wano.

Les désormais anciens militants du PSD affirment avoir pris leur décision en toute âme et conscience et que leur décision ne souffre d’aucune interprétation.

Dans une conférence de presse, un jour seulement après son limogeage, Pierre Claver Maganga Moussavou a dénoncé une stratégie mise en place par certains collaborateurs du chef de l’Etat pour l’humilier et souiller son honneur.

Son épouse, Albertine Maganga Moussavou revenue à la charge, également dans une conférence de presse, a dénoncé cette pratique non républicaine et invité les militants à laver l’honneur de leur président. La démission collective des militants de Lébamba ne semble pas arranger le couple Maganga Moussavou lâché de toute part alors qu’il brillait encore il y a quelques jours. Le fils du couple, Biendi Maganga Moussavou siège au gouvernement en qualité de ministre de l’Agriculture. Reconverti à l’islam, Biendi Maganga Moussavou serait sur le point de convoler en justes noces avec une soeur d’Ali Bongo Ondimba, selon la presse people gabonaise.

Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort