Le syndicaliste Ghyslain Malanda finalement libéré après 3 jours de garde à vue

Le Président du Syndicat des personnels du Ministère en charge des transports et de l’aviation civile (SAMTAC), Ghyslain Malanda a été relaxé ce lundi après midi par le parquet de Libreville où il a été présenté après avoir passé 3 jours de garde à vue dans les locaux de la Direction générale des recherches (DGR), a appris Gabonactu.com de source syndicale.

Ghyslain Malanda avait été convoqué à la DGR jeudi dernier pour affaire le concernant. En arrivant surplace, il a directement été placé en garde à vue suite à une plainte du ministre des Transports, Léon Armel Bounda Balonzi, selon une source syndicale. seo hizmeti satın al


Le ministre n’a pas supporté de voir sa photo sur un cercueil en papier dressé dans la cour du ministère par le personnel en grève, une grève déclenchée par le Syndicat des personnels du Ministère en charge des transports et de l’aviation civile dont Ghyslain Malanda est le président.

Le syndicaliste était accusé d’outrage au ministre et de préméditation.

Dans une déclaration dimanche, Dynamique unitaire (DU), l’une des principales centrales syndicales des agents de l’Etat a soutenu que la pratique des cercueils en papier est devenue courante au Gabon. Il s’agit pour DU d’une carricature symbolique.

C’est « la première fois qu’un syndicaliste est arrêté pour de telles caricatures », s’est indigné le président de DU, Jean Remy Yama qui a même exhorté le personnel du ministère des Transports de « commander auprès des pompes funèbres un véritable cercueil » si son collègue Malanda n’était pas libéré.

Ghislain Malanda a été arrêté jeudi à son lieu de travail pour avoir, entre autre, organisé un piquet de grève dans la cours du ministère.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.