Le gouvernement confirme la gratuité du test PCR objet d’un bras de fer ce mercredi

Dans une déclaration largement diffusée mercredi, le ministre Porte parole du gouvernement, Madeleine Berre a confirmé la gratuité du test PCR suite à la suspension par la Cour constitutionnelle de l’arrêté n°0685/PM du 24 décembre 2021 fixant les nouvelles mesures gouvernementales de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la Covid-19.

Le gouvernement reconnait que les mesures contenues dans son arrêté suspendu ne sont pas applicables en attendant la décision de la Cour constitutionnelle.


Sans le citer, ce rappel à l’ordre concernerait le laboratoire Gahouma de Libreville qui a commencé ce mercredi à facturer le test PCR à 20 000 FCFA (circuit normal) ou 50 000 FCFA (circuit rapide). Ce mercredi, des militants de la société civile, membre du COPIL Citoyen ont débarqué dans ce plus grand laboratoire dédié les tests contre le Covid. Ils ont dénoncé l’obligation de payer imposée aux clients. Une vidéo instantanée tournée durant la visite a fait le tour de la blogosphère.

La déclaration lue par Madeleine Berre rappelle cependant que toutes les mesures en vigueur avant le 15 décembre restent applicables par tous. Il s’agit notamment de :

-l’interdiction des rassemblements de plus de 30 personnes ;

-le port du masque obligatoire ;

-le couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin ;

-l’ouverture des commerces (bars, restaurants, snack-bars) jusqu’à 21 heures avec accès libre pour les personnes vaccinées ou détentrices d’un test PCR négatif d’une validité de 14 jours ;

-la gratuité du test PCR, à l’exception du test PCR VIP d’un montant de 20.000 francs CFA ;

-l’obligation d’un test PCR négatif d’une validité de 14 jours et celle de l’autorisation spéciale délivrée par le ministère de l’Intérieur, pour les déplacements à l’intérieur du pays ;

-l’obligation faite à tout voyageur en provenance de l’étranger de se soumettre à un test PCR payant de 20.000 francs CFA ;

-la quarantaine obligatoire dans un établissement hôtelier agréé pour une durée de 24 heures pour les personnes non vaccinées en provenance de l’étranger jusqu’à l’obtention des résultats du test ;

-l’exemption de la quarantaine pour les passagers vaccinés ;

-la libre circulation des personnes vaccinées au-delà des heures du couvre-feu.

Enfin, face à l’apparition brutale de la 4 ème vague caractérisée par une augmentation exponentielle et fulgurante du nombre de cas jamais enregistrés depuis le début de la pandémie, le Gouvernement recommande fortement aux populations de se faire vacciner et de respecter rigoureusement les gestes barrières pour un retour progressif à la vie normale.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.