PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Justin Ndoundangoye zappe la commission chargée de statuer sur la levée ou non de son immunité parlementaire

Justin Ndoundangoye zappe la commission chargée de statuer sur la levée ou non de son immunité parlementaire

Justin Ndoundangoye, engage le bras de fer avec ses collègues députés © DR

L’ex ministre Justin Ndoundangoye refuse de se présenter devant la commission parlementaire ad’hoc mise en place par l’Assemblée nationale pour statuer sur la levée ou non de son immunité parlementaire en réponse à une saisine du ministre de la Justice Garde des Sceaux dans le cadre de l’opération mains propres Scorpion, a appris Gabonactu.com de source proche des services de la communication de l’Assemblée nationale gabonaise.

La première convocation adressée au député “rebelle”, Député du siège unique du 2ème arrondissement de la commune de Franceville remonte à la semaine dernière. Le député ne s’est pas présenté évoquant des fallacieux prétextes. L’ancien ministre fait balader ses collègues députés, selon la source.


Du coup, la commission ad’hoc présidée par le député de Nkémbo, Aurelien Ntoutoume se sent injuriée par le député qui ignore volontairement les dispositions de l’article 96 du Règlement de l’Assemblée Nationale fixant les conditions de la levée de l’immunité parlementaire d’un député.

Aurelien Ntoutoume explique à son collègue que la  commission ad’hoc qu’il préside n’a pas le rôle de le juger suite à la demande de la levée de son immunité parlementaire sollicitée  par l’autorité judiciaire.

« Le rôle de la commission se limite à l’audition du député pour écouter sa version et ses arguments sur les griefs qui lui sont faits et de dresser un rapport qu’elle  transmet au Bureau de l’Assemblée nationale », selon M. Ntoutoume.

L’honorable Ndoundagoye est abondamment cité dans l’opération Scorpion déclenchée par la justice suite à des graves soupçons de détournements massifs de fonds publics et de blanchiment des capitaux.

Plusieurs cadres de la haute administration publique et parapublique ont été limogé de leurs fonctions et jeté en prison en attendant d’être jugés. Parmi eux Brice Laccruche Alihanga, ex Directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba ainsi que plusieurs anciens patrons proches de lui.

Secrétaire général de l’AJEV, association politique de Brice Laccruche Alihanga, Justin Ndoundangoye est actuellement traqué, cerné comme un criminel.

Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort