Homosexualité : deux lesbiennes se marient à la coutume à Makokou

Les lesbiennes de Makokou ont ouvert la boite de pandore © DR

Deux femmes se mariées à la coutume à Makokou, 567 km à l’Est de Libreville devenant les premières homosexuelles à s’unir publiquement depuis la promulgation en juillet 2020 de la loi sur la dépénalisation de l’homosexualité dans le pays, a appris Gabonactu.com de sources concordantes.


PAT, la femme qui a pris une autre comme épouse est une lesbienne dont l’orientation sexuelle est bien connue dans la ville de Makokou.

Pour avoir la main de sa dulcinée, PAT a déposé une somme de 250 000 FCFA, 10 pagnes, 10 liqueurs plus de nombreuses bouteilles de bière.

PAT a aussi sorti de sa poche 50 000 FCFA pour payer le paquet de concombre offert en cadeau par la mère de son épouse.

En juillet, contre toute attente, le gouvernement a soumis au parlement une loi sur la dépénalisation de l’homosexualité. Le texte très controversé a choqué les populations et provoqué des divergences au sein de la classe politique.

Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir au Gabon) a sanctionné ses députés qui ont voté contre ou se sont abstenus.

Les députés et le Premier ministre de l’époque, Julien Nkoghe Békalé avaient expliqué que l’adoption de cette loi n’ouvrait pas le droit aux mariages homosexuels.

Alors que les gabonais dénonçaient une loi contraire aux US et coutumes du pays, les organisations internationales ont félicité le Gabon pour cette avancée concernant la liberté d’aimer.

Les gabonais apprécient plutôt la polygamie, une pratique séculaire dans le pays.   

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.