Héritage & Modernité intronise Nzouba Ndama pour la présidentielle de 2016

Guy Nzouba Ndama durant son discours très hostile à Ali Bongo Ondimba @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le Rassemblement Héritage & Modernité, parti politique de l’opposition créé samedi à Libreville sur les cendres du PDG – Héritage & Modernité, tendance dissidente du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a décidé de soutenir la candidature de Guy Nzouba Ndama à l’élection présidentielle d’août prochain.


 

« Nous avons annoncé notre soutien ferme et résolue de la candidature du président  Guy Nzouba Ndama. C’est un moment historique pour le pays », a déclaré à la presse, Alexandre Barro Chambrier.

 

« C’est un moment historique en faveur du changement, en faveur de la fin d’une époque et de la mise sur les rails de notre pays », a-t-il ajouté en présentant Nzouba Ndama et le Rassemblement Héritage é Modernité comme les meilleures opportunités de parvenir à l’alternance au pouvoir dont rêvent « les gabonais depuis très longtemps ».

 

Alexandre Barro Chambrier a appelé tous les camardes du PDG qui sont encore fidèles au pouvoir de rejoindre le camp de « la vérité, le camp de la victoire ».

 

« Mes chers amis du Rassemblement Héritage & Modernité, grande est ma joie, grande est ma joie, immense est l’honneur que vous m’accordez  en accordant ma candidature », a pour sa part répondu Guy Nzouba Ndama venu participer à ce congrès comme plusieurs autres leaders de l’opposition.

 

L’ancien président de l’Assemblée nationale qui a démission le 30 mars dernier de son prestigieux poste, a ensuite lâché des missiles sol aire contre le régime. Il a pêle-mêle dénoncé avec sarcasme les nombreux chantiers inachevés, les promesses non tenu, la gestion chaotique des biens publics, les détournements massifs de l’argent public…

 

Guy Nzouba Ndama a mobilisé la foule sous le slogan « Gabon d’abord », marque de fabrique du père de l’indépendance gabonaise, Léon Mba.

 

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.