Gabon : un patrimoine de 100 milliards de FCFA de la Famille Bongo saisi en France pour Biens mal acquis

Le journal français, « Le Figaro » a dans sa livraison du 5 avril 2021 révélé qu’un patrimoine d’une valeur estimée à 100 milliards de FCFA appartenant à la Famille Bongo a été saisi en France après 10 ans d’enquête diligentée par le groupe d’enquête sur les Biens mal acquis (BMA) logé au sein de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF). 

Les biens mal acquis en question concernent des propriétés et des vignobles déjà saisi en 2018, selon Le Figaro paru ce 5 avril 2021.

Un autre journal français, « Libération », a révélé le week-end écoulé que Sonia Rolland, l’ancienne miss France devenue actrice de cinéma a été entendue en début janvier 2021 par un commandant de l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), au sujet d’un appartement d’une valeur de 800 000 euros qui lui a été offert par Omar Bongo Ondimba en 2003.


Le dossier des Biens mal acquis est depuis des années au cœur d’une pomme de discorde entre la France et trois familles au pouvoir en Afrique centrale. Il s’agit des familles Bongo, Obiang Nguéma (Guinée Equatoriale) et Sassou Nguesso (Congo Brazzaville).

Les dirigeants concernés soupçonnent la justice française d’agiter ce dossier comme un mouchoir rouge pour espérer provoquer des remous sociaux dans leurs pays. Les activistes en profitent à cœur joie alors que la justice française n’a jamais évoqué la restitution des biens en question vers les pays concernés.

Camille Boussoughou


2 thoughts on “Gabon : un patrimoine de 100 milliards de FCFA de la Famille Bongo saisi en France pour Biens mal acquis

  1. Le singe se moque de la bosse d’un autre singe en oubliant que lui aussi a une bosse. Il faut aussi enquêter sur les richesses mal acquises par la France en l’occurrence la supercherie qu’est seulement le FCFA : la monnaie de la honte, du vol, de l’hypocrisie. Il y aura aussi, un jour, un tribunal pour vous mettre à genou…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.