Gabon : un nouveau bâtiment moderne pour la chambre de commerce financé par la Banque Mondiale

Le nouveau bâtiment de la chambre de commerce et de l’industrie à Libreville ©  Gabonactu.com

Libreville, 28 mai (Gabonactu.com) – La représente résidente de la Banque Mondiale au Gabon, Ali Ouedraogo, a procédé mardi à la remise officielle des clés d’un nouveau bâtiment moderne dédié à la chambre de commerce et de l’industrie du Gabon, financé à hauteur de 450 000 millions de FCFA dans le cadre du Projet de promotion des investissements et de la compétitivité (PPIC).

Le bâtiment à l’architecture futuriste  a été construit durant 12 mois, sur une surface de  760 m2.  Il évolue sur un niveau avec une vingtaine de bureaux incluant la salle polyvalente, les salles des réunions  et les bureaux individuels.

Les officiels posant pour la postérité après le tour du propriétaire © Gabonactu.com

« Nous sommes très ravi de voir que ce projet a été implémenté dans les délais et dans les coûts », s’est réjoui Mme Ouesdraogo, indiquant par ailleurs que son institution était disposée à accompagner la chambre de commerce  pour que les services soient mis en place rapidement avec « efficience et efficacité ».

Le nouveau bâtiment de la  chambre de commerce, de l’industrie, de l’agriculture et des mines du Gabon, va abriter trois projets majeurs. Il  s’agit notamment  de la bourse de la sous-traitance, du Centre de médiation et de l’arbitrage et ainsi que du Centre de gestion agréé.

« On a le bâtiment mais il faut maintenant animer ce bâtiment, il faut que les trois projets démarrent ;   on a besoin d’un financement parce qu’il doit falloir que nos clients,  les PME qui viendront s’inscrire à la bourse de la sous-traitance, comme les entreprises qui apporteront les projets au niveau de cette bourse-là voient que le projet démarre, qu’on leur donne envie de venir activement acheter la prestation qui se fera », a plaidé Jean baptiste Bikalou, président de la chambre de commerce.

Le centre d’arbitrage permettra de régler les conflits et autres malentendus entre hommes d’affaire, tandis que le centre de gestion agrée contribuera à promouvoir des nouveaux entrepreneurs.

 

Sydney IVEMBI

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.