Gabon : le FMI conditionne le décaissement de 124 milliards de FCFA à la publication du rapport sur la gestion des fonds Covid

Dans une conférence de presse vendredi à Libreville pour boucler une mission conduite dans la capitale gabonaise du 12 au 20 mai, le chef de la délégation du Fonds monétaire international (FMI) pour le Gabon, Boileau Yeyinou Loko, a annoncé avoir fixé deux préalables avant de débloquer le second décaissement des fonds d’une valeur de 124 milliards de FCFA au profit du Gabon.

Le premier préalable concerne la publication du rapport indépendant sur la gestion des fonds Covid. Libreville a confié l’audit de ces fonds au cabinet international Deloitte.


« Le rapport doit concerner les années 2020 et 2021 », a précisé l’expert du FMI. Outre le rapport, le gouvernement est gentiment prié de publier un arrêté listant toutes les entreprises qui ont bénéficiaire des marchés publics d’un certain montant. « Leur nom et nationalité doit être précisés », a insisté M. Loko qui parle d’une mesure forte visant la transparence souhaitée par les populations.

« Si les autorités veulent aller au conseil d’administration du FMI tôt, il faudrait qu’elles aillent vite », a-t-il conseillé.

Au plus fort de la pandémie du Covid 19, Libreville a bénéficié de la part des bailleurs de fonds, d’importants financements pour mieux lutter contre ce virus nouveau.

La société civile dénonce une mauvaise gestion de ces fonds. Ses craintes ont augmenté lorsque l’Assemblée nationale a librement décidé de ne pas publier un rapport d’enquête parlementaire réalisé à ce sujet.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.