Gabon : lancement des souscriptions à l’accès aux Zones Agricoles à forte productivité

Les acteurs agricoles souscrivant à l’accès aux ZAP le 10 février au guichet unique  à Libreville  © Gabonactu.com

Le Ministre de l’Agriculture, de l’élevage, de la pêche et de l’alimentation, Biendi Mangaga Moussavou, a procédé le 10 février au lancement officiel des souscriptions à l’accès aux cinq Zones agricoles à forte productivité (ZAP) créées dans trois  provinces du pays pour contribuer à terme de manière  significative à la sécurité alimentaire du pays.  

Les postulants aux ZAP, qui sont elles, des terres arables cadastrées et sécurisées, sont appelés à souscrire via le site internet : « www.zapgabon.ga ». Ils peuvent également faire le déplacement du guichet unique créé à cet effet au sein de l’ANPI à Libreville.


Le Ministre de l’Agriculture, Biendi Mangaga Moussavou et son collègue de la promotion des investissements Carmen Ndaot et d’autres officiels  visitant le Guichet unique dédié aux ZAP © Gabonactu.com
Le Ministre de l’Agriculture, Biendi Mangaga Moussavou et son collègue de la promotion des investissements Carmen Ndaot et d’autres officiels visitant le Guichet unique dédié aux ZAP © Gabonactu.com

Ces souscriptions intéressent les petits exploitants, les coopératives, les PME mais aussi les agroindustriels. Les potentiels bénéficiaires  des ZAP qui seront retenus, bénéficieront à partir du mois de juin et juillet prochain, des semences à haut rendement pour pouvoir commencer l’aménagement et le planting.

« L’objectif c’est de moderniser notre agriculture, de faire en sorte qu’elle puisse s’organiser dans le cadre d’un système alimentaire qui permet de nourrir la population gabonaise à grande échelle. La population gabonaise est à grande majorité aujourd’hui dans les villes. Il faut organiser les canaux de distribution et de production. Il y a tout un tas des métiers qui doit s’organiser autour de l’agriculture », a expliqué M. Biendi Mangaga Moussavou.

Les acteurs agricoles peuvent souscrire en fonction de leur taille, des parcelles cadastrées de : 1 hectare, 5 hectares, 100 hectares et 1000 hectares

Les terres arables qui seront mises à la disposition de chaque potentiel investisseur ou acteur agricole ont fait l’objet d’une étude rigoureuse des sols et des études agropédoclimatiques. La mise en œuvre de ces ZAP contribuera à réduire d’ici 2022 de 50 % , les importations alimentaires estimées à 300 mille FCFA par an.

Antoine Relaxe


error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.