PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Gabon : discours à la Nation du Président Ali Bongo Ondimba

Gabon : discours à la Nation du Président Ali  Bongo Ondimba

Gabonaises, Gabonais, mes chers compatriotes,

C’est avec une joie toute particulière que je m’adresse à vous, en ce 31 décembre

2019. Le dernier jour de l’année est toujours un moment spécial. Un moment où l’on se retrouve en famille, entre amis, entre proches.


Mes chers compatriotes,

Je voudrais saisir cette occasion particulière pour rappeler ce qui constitue notre force. Nous sommes tous des Gabonais, nous sommes tous liés. Liés comme les membres d’une même famille. Liés par l’Amour du pays. L’amour de la Patrie.

L’amour du Gabon. Notre devise : « Union, Travail, Justice » est constitutive de notre identité profonde. Trois mots qui résonnent en nous d’une façon singulière, parce que nous y sommes profondément attachés. Ces mots ne sont pas une formule. Ce sont des principes. Nos principes.

En tant que Chef de l’État, ils sont pour moi comme une boussole. Une boussole qui guide mon action, m’indique la direction à suivre pour notre Pays.

Mes chers compatriotes,

C’est dans les épreuves surmontées que se forge le caractère. Il en va des femmes et des hommes, comme des Nations.

Cette année 2019, le Gabon a connu, comme de nombreux pays dans le monde, des épreuves. Ces épreuves, notre pays les a surmontées et traversées. Avec force et détermination. Jamais nous n’avons vacillé.

L’État gabonais est un État fort, très fort. Nos institutions sont solides. C’est pourquoi le Gabon est un pays stable. Cette stabilité, reconnue par la communauté internationale, nous avons le devoir de la préserver.

Notre société est forte parce qu’elle est unie. Profondément unie. L’Union, le premier terme de notre devise n’est pas un vain mot. L’union, c’est le bien le plus précieux que nous avons en partage et que nous devons conserver. Certes, entre nous, nous avons parfois des divergences. Mais nos différences, parce qu’elles finissent par être surpassées et transcendées, constituent une source d’enrichissement.

Nous nous retrouvons toujours sur l’essentiel : l’attachement à notre Pays, l’amour de notre Patrie. Ce qui nous lie, est autrement plus fort que ce qui pourrait nous diviser. Unis, nous sommes, unis nous resterons. Discours à la Nation du Président de la République, Chef de l’État 31 décembre 2019 4 Gabonaises, Gabonais, mes chers compatriotes, « Union » et « Travail ». Ce qui fonde la prospérité d’une Nation, qui la cimente aussi, c’est le travail. Le travail, cette autre valeur cardinale est le deuxième terme de notre devise.

 J’ai toujours voulu et toujours œuvré pour une société juste, où le travail est d’abord celui que les responsables publics doivent accomplir, au service de nos populations. Aujourd’hui, ce travail est encore plus déterminant, car nous vivons des temps de profondes évolutions. C’est un phénomène mondial et notre pays ne saurait y faire exception. Face à cette situation, nos concitoyens, individuellement comme collectivement ont des attentes accrues et légitimes de leurs dirigeants. Ils sont de plus en plus exigeants et ont raison de l’être.

Mes chers compatriotes,

C’est pourquoi, du sommet de l’État jusqu’à la base, j’attache et j’attacherai toujours, une importance particulière à la culture du résultat. Les dirigeants et responsables publics doivent changer de paradigme.

Passer d’une logique d’annonces, à une logique de résultats. Car, je le sais, Vous ne nous jugerez pas sur nos intentions, mais sur nos réalisations et j’en suis conscient. C’est tout le sens profond que je donne à l’action politique : écouter et prendre en considération les aspirations légitimes de nos compatriotes, qui sont en réalité des choses simples.

Premièrement, améliorer vos conditions de vie. Cela demeure et demeurera toujours ma priorité absolue.

Deuxièmement, des résultats. Des résultats tangibles. L’actualité nous le rappelle quotidiennement. Les Gabonaises et les Gabonais exigent de l’efficacité. Autrement dit, à nouveau des résultats. Des résultats sur le long terme quand il s’agit d’investir pour préparer leur avenir, celui de leurs enfants, celui de leurs générations futures. Mais aussi des résultats immédiats pour pallier les urgences du quotidien.

Cette aspiration, c’est celle du Peuple gabonais et j’entends la faire respecter scrupuleusement par toutes ces personnes détentrices d’une charge publique. Ces hommes et ces femmes que j’ai nommé à votre service doivent en tirer toutes les conclusions, c’est à dire réviser leur manière d’être, de fonctionner, et revenir à l’essentiel : travailler pour l’intérêt général.

Ces instructions, je les ai données à tous les responsables publics, à commencer par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement. L’échec ne saurait être une option. La réussite une obligation. Pour m’en assurer, j’ai décidé de renforcer les mécanismes d’évaluation, tant en ce qui concerne l’action du Gouvernement, que des hauts responsables au sein de l’administration. Le suivi de leurs actions sera entrepris de manière plus rigoureuse, et plus régulière. Des mesures seront être prises dans ce sens.

Ma patience a des limites.

Gabonaises, Gabonais, Mes chers compatriotes,

« Union », « Travail » et enfin « Justice ». C’est le troisième et dernier terme de notre devise. Il n’y a nulle société viable sans Justice pour tous, sans justice équitable. La Justice, c’est la Justice sociale. Le partage équitable des richesses selon un principe de solidarité, car notre pays en a les moyens et les ressources.

C’est pourquoi au Gabon, nous accordons un soin particulier à notre système social qui est un véritable filet protecteur pour nos populations, que ce soit à travers l’emploi, premier facteur de redistribution des richesses ou les mécanismes de solidarité : l’assurance-maladie, les retraites de nos ainés, les bourses de nos étudiants.

La justice, c’est aussi et avant tout le respect de la Loi, de la règle commune, générale et impersonnelle. Le Gabon est un État de droit. Au Gabon, personne n’est au-dessus de la Loi. Au Gabon, il n’y a pas de Justice à deux vitesses. La Justice est et doit être la même pour tous. Nul ne saurait s’y soustraire. A fortiori un titulaire de charges publiques. En effet, par définition, un responsable public doit être « responsable ». Responsable de ses actes.

C’est un honneur que de servir la République, d’être au service de nos compatriotes, et d’œuvrer pour l’intérêt général. Cela confère certes des avantages. Mais c’est d’abord une charge, qui suppose d’accomplir son devoir avec exemplarité.

L’un des visages de cette exemplarité, c’est la probité. Les dirigeants sont là pour servir. Ils ne sont pas là pour se servir. Je l’affirme : « La corruption n’a pas sa place au Gabon ». Je l’affirme encore, et avec force : « La corruption n’a pas sa place au Gabon ». Elle est un frein, un obstacle au développement de notre Nation, une gangrène et une trahison envers nos populations, qui par le suffrage universel m’ont fait confiance.

Mes chers compatriotes,

Dans le respect de notre Constitution, une opération anti-corruption est en cours. Je ne m’étendrai pas ici à son sujet. Je laisse la Justice, en qui j’ai toute confiance, faire son travail. Je voudrais simplement dire une chose. Avec force et détermination. Que celles et ceux qui s’adonneront à des pratiques répréhensibles seront tous sanctionnés, sans exception, avec une extrême sévérité car ils tomberont sous le coup de la loi. Mes chers compatriotes, 2020 sera une année de changements au Gabon.

Les réformes ambitieuses menées ensemble porteront déjà leurs fruits. Elles seront même poursuivies et intensifiées. Afin d’assumer notre devoir de protection envers les générations futures, nous consoliderons notre leadership environnemental. Qui, en plus d’être une source d’opportunités et d’emplois pour notre pays, impacte positivement la préservation de ce bien unique qu’est notre planète.

La priorité sera toujours donnée à vos préoccupations quotidiennes : la santé, l’éducation dès le pré primaire, l’emploi avec l’objectif de résorber le chômage, mais aussi le logement, les transports avec un effort inédit pour réhabiliter le réseau routier, le système de distribution d’eau et d’électricité, et la lutte contre l’insalubrité.

J’exige que sur chacun de ces points, il y ait en 2020 des avancées significatives, des résultats visibles pour chacun d’entre nous. Aucune de vos préoccupations ne sera laissée de côté. A chaque problème, il devra y avoir une solution. Plusieurs grands projets seront exécutés en 2020 à l’instar de la Transgabonaise qui transformera le visage du Gabon.

Un nouveau programme de santé à l’endroit de 400 000 enfants viendra, dès le début de l’année 2020, apporter du mieux-être à cette population qui représente la principale richesse de notre pays. Ces actions concrètes, hors du champ des simples promesses, prépareront l’avenir pour le rendre encore plus prospère.

Gabonaises, Gabonais, Mes chers compatriotes

En ce dernier jour de l’année, j’ai bien évidemment une pensée émue, pour tous nos compatriotes qui sont dans la souffrance, le désœuvrement, en proie au doute et au questionnement. A ces femmes qui sont victimes de maltraitance, à nos ainés sur lesquels le poids de l’âge se fait durement sentir, à toutes ces victimes de catastrophes naturelles : sachez que je demeure à vos côtés, et que j’ai instruit le Gouvernement de mettre tout en œuvre, pour vous permettre de traverser dignement ces épreuves.

A vous, à vous tous, mes chers compatriotes, je voudrais dire une chose. Une chose toute simple mais si importante. Merci. Merci pour le soutien que vous m’avez apporté, tout au long de cette année jalonnée d’épreuves. Des épreuves certes, mais grâce à Dieu, surmontées.

Alors que 2019 s’achève et que s’ouvre 2020, je vous souhaite une excellente nouvelle année.

Qu’elle vous apporte, ainsi qu’à vos familles et à vos proches : bonheur, santé, paix, et prospérité.

Que Dieu vous bénisse.

Que Dieu bénisse le Gabon.

Je vous remercie.

Gabonactu.com

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

1 Comment

  1. KOUBOUSSOUHOU

    Chaque année, nous écoutons les mêmes promesses: routes, écoles, logements, santé et bien-être des populations, corruption etc. Au finish: Zéro. Tchouooo… Aa Léon MBA, ton pays sera le dernier au monde.

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort