Fâché en 2016 le Gabon reçoit début juillet une délégation de haut niveau de l’UE

Au bord de la rupture en 2016 après un rapport contesté par Libreville de la mission d’observation électorale de l’Union européenne (UE), les relations entre l’UE et le Gabon se sont plus que normalisées au point où Bruxelles a décidé d’envoyer début juillet à Libreville une délégation de haut niveau.

L’Ambassadeur de Union européenne au Gabon, Rosario Bento Pais s’est rendue lundi au cabinet du Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda pour préparer l’arrivée de cette délégation qui séjournera au Gabon du 5 au 9 juillet.  Elle sera conduite par la Directrice générale Afrique de l’UE, Rita Laranjinha.


La sécurité maritime et terrestre, la lutte contre la corruption, les droits de l’Homme et le financement de la Banque européenne d’investissement (BEI) seront à l’ordre du jour de cette visite.

Rappelons que le Gabon et l’UE se sont longtemps regardés en chien de faïence. Libreville n’avait pas apprécié le rapport établi par la mission d’observation électorale de l’UE au Gabon au terme de l’élection présidentielle de 2016 remportée par le président sortant Ali Bongo Ondimba.

Très apprécié par le camp de Jean Ping, principal challenger du président sortant, le rapport avait pointé des défaillances dans le système de comptage des voix. Les violences post électorales qui avaient suivi ce scrutin avaient également crispé les relations entre les deux parties.

La crise a cependant été désamorcée grâce à un dialogue intensifié entre les deux partenaires conclu en 2020.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.