Élection à la présidence du CSAIG : le candidat Abdoul Massakine Al Mangounguy plaide pour un système éducatif confessionnel d’excellence

L’ancien étudiant de l’Université Al Azar du Caire en Égypte et de l’Université islamique de Médine au Maroc qui a annoncé le 30 octobre sa candidature à la Présidence du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), instance dirigeante de l’islam au Gabon, a dans un communiqué indiqué qu’il mettra en place, une fois élu, un système éducatif confessionnel d’excellence qui devra contribuer qualitativement au développement du pays.

« A la tête du CSAIG, notre action s’inscrira dans l’émergence d’un système éducatif confessionnel de référence capable de former des musulmans gabonais qui respectent les vertus cardinales de la République, la défense du Vivre-ensemble », a déclaré M. Massakine Al Mangounguy.

Le candidat Abdoul Massakine Al Mangounguy veut en substance rendre concret, par l’éducation la conviction du Raïs Hadj Ali Bongo Ondimba, promoteur du « Pétrole gris » (ressources humaines de qualité), pour contribuer à l’essor du Gabon comme tous les « peuples du monde qui connaissent la prospérité ».


La date de l’élection au CSAIG n’est pas encore connue. L’équipe de campagne de Abdoul Massakine Al Mangounguy appelle à l’organisation urgente de cette élection pour mettre fin à une crise qui semble latente.

« Ma candidature ne vise pas à déstabiliser le Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon, mais elle s’inscrit véritablement dans la nécessaire évolution de renouvellement des élites et l’alternance dans la gouvernance de notre organe de direction qui n’a pas organisé le moindre congrès depuis plus d’une décennie, rendant ainsi caduques toutes les instances de fonctionnement », a-t-il souligné.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.