« J’en appelle à une réforme de la HAC, dans l’urgence, pour sauver la Liberté de la Presse » (Dieudonné Minlama Mintogo)

Le président d’EPR Dieudonné Minlama Mintogo est, comme la presse, très remonté contre la HAC  © D.R

Le président d’Ensemble pour la République (EPR,centriste), Dieudonné Minlama Mintogo a condamné dimanche dans un post sur sa page Facebook  « les censures arbitraires » de la Haute autorité de la communication  avant d’appeler à sa réforme urgente pour préserver dit-il  la liberté d’expression  désormais menacée au Gabon.

« J’en appelle à une réforme de la HAC, dans l’urgence, pour sauver la Liberté de la Presse et la liberté d’expression ainsi que les entreprises de presse dans notre pays », a réclamé M. Minlama Mintogo.

Minlama Mintogo propose que le bureau de la HAC qui est composé  9 conseillers membres puisse faire un mandat unique de 5 ans non renouvelable  compose le bureau, pour « éviter tout dessein de carriérisme et promouvoir le devoir d’ingratitude ».

Le président d’EPR « milite pour la révision de l’âge d’accès à la HAC ; seuls les professionnels ou les personnalités, en fin de carrière et ayant 65 ans et plus devraient être éligibles ».

La montée au créneau  de l’acteur politique  Dieudonné Minlama Mintogo découle des récentes sanctions  formulées par la HAC contre le média en ligne Gabonreview et le journaliste Yves Laurent Goma, correspondant de RFI. Le 22 août dernier, l’organe de régulation a suspendu   Gabonreview  pour une durée de 3 mois pour l’avoir diffamé.  Yves Laurent  Goma quant à lui écope de 2 mois pour « insinuations malveillantes, information non exacte, distraction du peuple, pamphlet, recherche du sensationnel etc ».

Antoine Relaxe

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email