PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

AMO à Medouneu pour reposer en paix

AMO à Medouneu pour reposer en paix

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La dépouille de l’opposant radical, André Mba Obame décédé à 57 ans le 12 avril dernier à Yaoundé au Cameroun est arrivée samedi soir à Medouneu sa ville natale où il reposera en paix après une vie bien remplie.

L’arrivée dans la ville de Medouneu met fin à une odyssée étonnante. Le programme officiel annoncé un départ de Libreville pour Oyem le mercredi dernier. Ce jour-là, elle n’a pu être embarquée dans l’avion à cause d’une rumeur annonçant la présence à l’aéroport du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, du ministre de l’Intérieur, Guy Bertrand Mapangou et de l’Archevêque de Libreville, Monseigneur Basil Mvé Engone qui auraient souhaité s’incliner devant la dépouille.
La foule, très nombreuse, avait protesté et décidé de ramener le cercueil au siège de l’Union nationale, le parti que Mba Obame a co-fondé avec d’autres leaders dont Zacharie Myboto.
Le lendemain, la seconde tentative de rallier Oyem a une fois de plus échouée parce que les militants ont exigé d’accompagné leur leader décédé jusqu’aux pieds de l’avion. Les autorités aéroportuaires se sont opposées pour des raisons de sécurité.
Craignant que la dépouille soit manipulée, pour un rite de franc-maçon, selon la rumeur, les fanatiques ont à nouveau refusé de laisser entrer le cercueil sans eux. Ils ont à nouveau décidé de rebourser chemin pour une nouvelle veillée au siège du parti.
Finalement vendredi, jour de fête des travailleurs a été le meilleur. Les honteuses contradictions ont fait place à la concession et André Mba Obame a pu quitter Libreville pour Oyem où attendait depuis de longs jours une foule très nombreuse. Des témoins sur place ont parlé du « peuple du Woleu Ntem » qui s’est levé comme un seul homme pour rendre un dernier hommage à ce digne fils de la contrée qui à 27 ans s’est fait remarquer dans l’opposition au sein du Mouvement de redressement national (MORENA), ce parti créé dans la clandestinité pour défier le Parti démocratique gabonais (PDG) à l’époque parti unique dans le pays.

Les obsèques à Oyem n’étaient qu’une suite du film de la séparation du Secrétaire exécutif de l’Union nationale avec les siens. Sur le chemin de Medouneu, le cortège funèbre a été contraint de marquer un long arrêt à Mitzic pour une messe avec les populations locales qui l’ont aussi aimé que celles d’Oyem.
C’est dans la nuit qu’AMO est arrivé dans son village natal. Le programme prévoit une dernière veillée, une messe au réveil et une inhumation dans la stricte intimité familiale en début d’après-midi.


Martin Safou

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

1 Comment

  1. jp

    AMO était un envoyé de Dieu ses obseques le confirment c’est une perte énorme pour le gabon en general le woleu ntem en particulier

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort