Ali BONGO ONDIMBA ne reculera devant aucune décision pour protéger les Gabonais (es), en particulier sur le plan de la santé (Tribune libre du PDG).

En réponse aux nombreuses marques d’affection reçues à l’occasion de son anniversaire, le Président de la République Chef de l’Etat, Distingué Camarade Ali BONGO ONDIMBA a tenu, à remercier toutes celles et tous ceux qui se mobilisés pour rendre cette journée, particulière, à travers ces mots : « Je tenais vivement à vous remercier pour les très nombreux messages que j’ai reçus à l’occasion de mon 62ème anniversaire. Chaque année, vous êtes de plus en plus nombreux à me témoigner votre affection.

J’en suis profondément et intimement touché. Vos marques de soutien me vont droit au cœur. J’y puise l’énergie et la motivation pour travailler avec une ardeur décuplée afin de rendre votre quotidien et l’avenir de nos enfants encore meilleurs. »Au-delà de ces mots, en Chef d’Etat responsable, déterminé à sauver des vies, et soucieux du devenir de ses compatriotes, le Président de la République a également saisi cette occasion pour appeler les gabonaises et les gabonais, à un sursaut patriotique, pour sortir notre pays de la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 qui s’abat actuellement sur notre pays : « Je profite de l’occasion pour vous assurer que notre pays ressortira plus fort de l’épreuve qu’il traverse.


Les jalons de la relance sont posés. Ensemble, nous gagnerons la bataille pour la croissance et pour l’emploi.En attendant, nous faisons face à un nouveau défi. Une deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 s’abat actuellement sur notre pays. Pour la contrer, chacun doit faire preuve de responsabilité et de solidarité. Portez un masque, respectez la distanciation physique.

Ainsi, vous vous protégerez et vous sauverez des vies. C’est sans doute, aujourd’hui, le plus beau cadeau que vous pouvez faire à votre pays. Du fond du cœur, MERCI. »Des mots rassurants et graves en même temps, qui nous invitent à une prise de conscience de la situation difficile que traverse notre pays.

⏩ Oui, se protéger pour sauver des vies est l’un des plus beaux cadeaux que chacun de nous peut faire à notre pays, pour faire endiguer le nouveau coronavirus.

⏩ Oui, Ensemble, nous gagnerons la bataille pour la croissance et pour l’emploi.

⏩ Oui, notre pays ressortira plus fort de l’épreuve qu’il traverse. Mais pour y parvenir, face à la résurgence de la pandémie dans notre pays et à la mutation du virus, nous devons respecter scrupuleusement les mesures barrières et mesures gouvernementales pour contenir la propagation du virus. L’application des mesures coercitives réglementaires, malgré les inquiétudes pour une économie déjà très fragilisée, ne vise qu’à enrayer cette deuxième vague.

La récente augmentation des cas de coronavirus a ravivé l’incertitude, alimentant les craintes que les choses puissent s’aggraver. Notre survie réside dans notre capacité à faire bloc autour des mesures barrières édictées par le Président de la République et le gouvernement. Le 11 janvier dernier, à l’issue du conseil présidentiel qu’il avait convoqué, le Président de la République déclarait : « Face à la mutation du virus de la Covid-19 et à ses possibles implications, j’ai réuni ce lundi matin un conseil présidentiel.

Objectif : réfléchir, en amont, dans l’hypothèse où le Gabon serait à son tour concerné, à l’adaptation de notre riposte et aux mesures supplémentaires de protection susceptibles d’être adoptées. Face au virus, il faut savoir faire preuve du sens de l’anticipation et appliquer le principe de précaution. Principes qui font la réussite de notre riposte sanitaire jusqu’à ce jour. En parallèle, j’ai demandé à ce que l’élaboration du plan national de vaccination soit accéléré.

En 2021, tout sera également fait, mes chers compatriotes, pour vous protéger. »Le déclencheur de cette crise sanitaire, à l’origine de cette crise économique et sociale, nous le savons tous, est une pandémie due à un virus inconnu qui s’est propagé en quelques mois partout sur la planète et qui a déclenché des réactions et des décisions jusqu’ici jamais vues.

Des reconfinements à la réinstauration de l’état d’urgence sanitaire et des couvre-feux, beaucoup des pays à travers le monde ne lésinent pas à prendre de nouvelles mesures de restrictions dans le but de contrer la deuxième vague de covid-19.

Les Gouvernants sont confrontées à une situation inédite qui oblige à faire des choix difficiles, bons, pour certains, mauvais, pour d’autres. Mais la priorité des priorités, c’est sauver des vies. C’est pourquoi le Gouvernement envisage tous les scenarii et se tient prêt à adapter sa stratégie de riposte, avec la même détermination de protection qu’il l’a fait en 2020.

L’élaboration d’un plan national de vaccination est en cours. Dans cette attente, œuvrons sans relâche pour :- le port systématique et rigoureux du masque par l’intégralité de la population, dans tous les espaces publics, y compris dans les salles de classe pour les élèves ;

– le lavage régulier des mains ;

– le respect de la distanciation physique ;- l’interdiction des rassemblements de plus de 30 personnes ;

– l’interdiction des accolades, salutations physiques et embrassade ;

– la limitation du nombre de déplacements ;Dans ce contexte marquée par la pandémie de Coronavirus, il convient que chacun et chacune joue pleinement son rôle pour permettre que l’année scolaire se déroule dans des conditions de sécurité sanitaire optimales pour nos enfants.

Nous sommes tous confrontés à un double impératif :

– assurer le bon déroulement l’année académique

– et préserver en même temps, la santé des élèves, des étudiants, du corps enseignant et du personnel administratif.

La tâche n’est pas aisée. Mais c’est en éduquant nos enfants, en les sensibilisant quotidiennement sur le respect des gestes barrières que nous remporterons cette bataille.

La reprise des cours ne doit pas constituer un facteur viable pour l’explosion de cette seconde vague épidémique. L’engagement du Distingué Camarade Président Ali BONGO pour la protection des Gabonais (es) contre la propagation de l’épidémie de Covid-19 est constante.

Sa ligne d’action est claire : priorité est donnée à la protection sanitaire des populations afin que le maximum de vies soit épargné. Il ne reculera devant aucune décision pour protéger les Gabonais(es), en particulier sur le plan de la santé.

Alors faisons notre part : sensibilisons, appliquons les gestes barrières, respectons les mesures barrières. Pour notre destin commun.

Estelle Flore ANGANGOU Secrétaire Général Adjoint 4 Chargé de la Communication et des Relations Extérieures.


error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.