Accusé de laxisme, le CHUL renforce son dispositif de prise en charge des patients Covid-19

Les membres de la Coordination et du Comité opérationnel de la cellule de veille contre le Covid-19 en pleine reunion sous la présidence du  DG du CHUL, Dr Marie-Thérèse Vane Ndong Obiang © Com CHUL

Les membres de la Coordination et du Comité opérationnel de la cellule de veille contre le Covid-19, sous la houlette du Directeur général du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), Dr Marie-Thérèse Vane Ndong Obiang,  ont au terme d’une réunion d’évaluation  le weekend écoulé, décidé de renforcer le dispositif de prise en charge des malades atteints du Coronavirus pour une meilleure optimisation des résultats.
« Les membres de la coordination et du comité opérationnel de la cellule de veille contre le Covid-19 se sont également prononcés en faveur de la mise en route d’un certain nombre de commodités destinées à améliorer les conditions de séjour et la qualité de vie des malades et des personnels dédiés à la riposte contre le Covid-19 au CHUL », a souligné la communication du CHUL.
Il a été décidé aussi, l’accompagnement psychologique des personnels soignants et des malades ; ainsi que la « disponibilisation en temps réel des traitements adaptés à la prise en charge médicale des différentes catégories des patients atteints de la maladie à coronavirus».
Les membres de la cellule de veille contre le Covid-19, ont  résolu également de recourir « aux services d’un prestataire pour le bio nettoyage permanent des salles d’hospitalisation ; ainsi que la mise à disposition quotidienne des kits d’hygiène complets dans les chambres».
Il y a quelques jours, Luc Léyi, un patient atteint du Covid-19 a déserté sa chambre d’hospitalisation pour mauvaises conditions de prise en charge au CHUL. Il a été rattrapé par la suite. D’autres malades avaient aussi protesté pour les mêmes motifs.
Le Gabon compte au dernier bilan 109 personnes contaminées du Covid-19 dont 7 guérisons et un décès. Le centre hospitalier universitaire de Libreville est l’une de trois structures sanitaires dans le pays qui accueillent  ces malades.


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.