Cacophonie au CSAIG : les frères musulmans du Gabon se déchirent à la veille du 4ème congrès de la communauté

Les frères musulmans se déchirent à la veille du 4ème congrès du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG) prévu à Libreville du 11 au 13 février 2022. La canonnade via les réseaux sociaux oppose d’un côté le Président du CSAIG, Imam Ismaël Oceni Ossa ainsi que le Conseiller spécial du Raïs, Ali Akbar Onanga Y’Obegue et de l’autre côté l’imam Abdoul Fatah dont les agissements agacent.

Gabonactu.com s’est procuré un compte rendu d’une réunion tenue mardi entre les protagonistes pour laver le linge sale en famille mais sans un réel succès.


Texte intégral :

Nouvellement désigné président du comité d’organisation du 4ème Congrès de la communauté musulmane du Gabon, suite à la dernière réunion du bureau Exécutif du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Gabon, Israël Ikapi- Ikapi vient de donner le ton, en fustigeant des dérives graves orchestrer par l’imam Abdoul Fatah au lendemain du partage d’un élément audio qui circule dans les réseaux et à travers lequel le frère Abdoul Fatah rend compte de ladite réunion.

En effet, le 25 janvier 2022, s’est tenue à la Mosquée Hassan II une réunion d’information. Cette réunion était présidée par le Président du CSAIG, Imam Ismaël Oceni Ossa assisté du Conseiller spécial du Raïs, Ali Akbar Onanga Y’Obegue.

L’ordre du jour portait sur la tenue du 4ème Congrès de notre communauté.

Prenant la parole, le Conseiller Spécial a fait lecture de la note que le Raïs, a adressé au Président du CSAIG. Note faisant état de l’organisation du 4ème congrès de la communauté.

Aussi, il a présenté les deux principaux organes du Congrès et leur Président. A savoir, le comité d’organisation et le bureau du Congrès.

A la suite de la présentation par le Conseiller spécial des très hautes instructions du Rais pour l’organisation du 4ème congrès le président du CSAIG, imam Ismaël Oceni Ossa a pris la parole pour fustiger, déplorer et condamner fermement l’attitude de certains frères qui s’illustrent ces derniers temps à travers médias et réseaux sociaux pour le vilipender, portant ainsi atteinte à son honneur et à sa respectabilité sans aucune raison valable et par une campagne indigeste de mensonges éhontés.

A sa suite et victime lui également des mêmes agissements de certains frères, le conseiller spécial du Rais Ali Akbar Onanga Y’Obegue a tenu lui aussi à condamner fermement les attaques vis à vis de sa personne venant surtout de personnes qui sont membres du conseil supérieur des affaires islamiques.

Alors qu’il avait la parole, le frère Abdoul Fatah sans respecter les règles d’organisation de réunions qui commandent que l’on écoute celui qui a la parole et qu’on la demande si on veut parler, s’est mis de manière impromptue à intervenir en même temps que le conseiller spécial du Rais créant un désordre désapprouvé par l’ensemble des participants à cette réunion.

C’est en raison de ces circonstances que le conseiller spécial a demandé au frère Abdoul Fatah de respecter sa prise de parole en gardant le silence ou alors de sortir de la salle s’il ne voulait pas écouter ce qu’il avait à dire.

Réagissant violemment et de manière ahurissante à l’invitation du conseiller spécial, le frère Abdoul Fatah s’en est violemment pris verbalement au conseiller spécial en l’insultant devant l’assistance de « rigolo ».

Après ces incidents le président du CSAIG imam Ismaël Oceni Ossa a conscientisé les protagonistes et l’accalmie est revenue de sorte que le frère Abdoul Fatah a présenté ses excuses au conseiller spécial du Rais qui les a promptement acceptés en se levant de sa place pour aller prendre le frère Abdoul Fatah dans ses bras. La réunion s’est donc terminée dans cette ambiance par un  » Takbir  » du président du conseil saluant la fin de la réunion.

Grande a été la surprise et l’étonnement du président du comité d’organisation du congrès de constater que dans la soirée, le frère Abdoul Fatah va se fendre d’un audio mis en ligne sur les réseaux sociaux pour dit-il faire un compte rendu de cette réunion, mais lequel audio est truffé de mensonges éhontés et intolérables à l’égard de nos deux responsables que sont le président du conseil supérieur des affaires islamiques imam Ismaël Oceni Ossa et le conseiller spécial du Rais, Ali Akbar Onanga Y’Obegue.

Ismaël Ikapi- Ikapi n’a pas manqué de condamner fermement ces mensonges et ces attaques répétées du frère Abdoul Fatah, membre du CSAIG à l’endroit des responsables. Cette attitude indigne d’un religieux qu’il est ne l’honore pas.

En fin, l’imam Ismaël Orphé Mouango a également fustigé le comportement de l’imam Abdoul Fatah tout en invitant ce dernier à la retenu pour que ce genre de dérive cesse dans la communauté.

Le Congrès étant convoqué, ce sera une occasion de débattre des problématiques de la communauté musulmane, dans le respect des règles qui s’imposent à tous.

Source : CSAIG


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.